Près de 97% des personnes infectées par le virus de la covid-19 conservent des anticorps six mois après

Ce sont les résultats dune étude réalisée par le CHU de Toulouse

Publié le 28 janvier 2021
Près de 97% des personnes infectées par le virus de la covid-19 conservent des anticorps six mois après

Parue jeudi 27 janvier 2020 dans la revue scientifique « Clinical infectious diseases », une étude* réalisée au CHU de Toulouse permet de confirmer que les personnes ayant été positives au SARS-CoV-2 sont protégées durant 167 jours. Cette étude, portée par les services de virologie, de santé au travail et d'infectiologie du CHU de Toulouse, a été réalisée sur une cohorte d'agents hospitaliers.

Protégés pendant près de 6 mois

L'étude s'est déroulée du 10 juin au 9 décembre 2020 auprès de 276 soignants ayant été testés positifs en sérologie au SARSCOV V2, dans le cadre de la campagne de dépistage sérologique réalisée entre le 10 juin et le 10 juillet 2020 afin de définir la proportion de personnes ayant contracté le virus. Sur les 8758 agents du CHU dépistés entre le 10 juin et le 10 juillet 2020, 276 positifs ont été identifiés (3%).

L'objectif étant d'évaluer le taux d'anticorps neutralisants contre le virus des personnes séropositives, les 276 agents positifs ont été invités à revenir effectuer un prélèvement entre le 30 novembre et le 30 décembre.

Après 167 jours de suivi:

  • 7 % des soignants initialement séropositifs ont un taux d'anticorps neutralisants stable ou à la hausse, qu'ils aient été asymptomatiques ou symptomatiques ;
  • 9 % ont un taux plus faible ;
  • 4 % demeurent indétectables (pas d'anticorps neutralisants détectés ni en juillet ni en décembre).

Un taux de protection de 84.8% chez les personnes ayant eu une première infection

En parallèle, les chercheurs ont évalué le taux de nouvelles infections chez les agents séronégatifs en sérologie en juin juillet ainsi que le taux de réinfection parmi les 276 ayant été positifs. 12.1% de nouvelles infections à SARS-CoV-2 ont été identifiées durant la période de suivi chez les soignants initialement séronégatifs en juillet contre seulement 1.8% de réinfections chez ceux ayant déjà contracté le virus en juillet. Ce qui équivaut à un taux de protection de 84.8% chez ceux ayant eu une première infection à SARS-CoV-2.

Chloé Dimeglio, biostatisticienne au laboratoire de virologie du CHU de Toulouse -dirigé par le Pr Jacques Izopet- : « Lorsque nous faisons une première infection, on est protégés à hauteur de 84,8%. Cette immunité semble tout de même inférieure à la protection apportée par les vaccins à ARN messager, qui est de 95%. C'est une donnée primordiale pour le grand public. »

* « Protection of healthcare workers against SARS-CoV-2 reinfection »

Chloé Dimeglio1,2*, Fabrice Herin3, Marcel Miedougé1, Guillaume Martin-Blondel2,4, Jean-Marc Soulat3, Jacques Izopet1,2

DOI: 10.1093/cid/ciab069 http://dx.doi.org/10.1093/cid/ciab069

1 CHU Toulouse, Hôpital Purpan, Virology Laboratory, 31300 Toulouse, France

2 INSERM UMR1291 - CNRS UMR5051, Toulouse Institute for Infectious and Inflammatory Diseases (INFINITy), 31300 Toulouse, France

3 Occupational Diseases Department, Toulouse-Purpan University Hospital, 31000 Toulouse, France

4 Infectious and Tropical Diseases Department, Toulouse University Hospital, 31300 Toulouse, France


Santé


Santé & Seniors : actualité santé pour les personnes âgées

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

En cliquant sur le bouton ENVOYER vous acceptez d’être contacté par mail ou téléphone par les opérateurs de résidences services répondant à votre demande

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).



© Australis 2021 - Tous droits réservés.
FERMER