Vieillissement des personnes handicapées : remise du rapport Gohet, le 28 novembre 2013

UNA soutient la volonté de prioriser la vie à domicile pour les personnes handicapées avançant en âge.

Publié le 29 novembre 2013
Vieillissement des personnes handicapées : remise du rapport Gohet, le 28 novembre 2013



UNA salue le rapport de Patrick Gohet qui a su impliquer les différents acteurs concernés dont ceux du domicile et être à l’écoute de la problématique des personnes en situation de handicap avançant en âge.

Sur sollicitation de Patrick GOHET, UNA a participée aux différentes réunions et a été auditée afin d’offrir au groupe une vision plus précise des services à domicile à destination des personnes en situation de handicap et notamment pour celles qui avancent en âge.

UNA rejoint le constat que fait Patrick Gohet sur le fait qu’il est nécessaire de prioriser la vie à domicile car « d’une manière générale, les personnes handicapées aspirent à vieillir dans leur lieu de vie habituel, qu’il s’agisse de préférence d’un logement en milieu ordinaire, mais aussi d’une structure adaptée car, pour certaines d’entre elles, le foyer constitue leur domicile compte tenu de la nature et de la forme de leur handicap ainsi que de leur parcours de vie. »
extrait du rapport de Patrick Gohet.

Si le rapport rappelle qu’aujourd’hui « il est difficile d’évaluer le nombre de personnes en situation de handicap vivant en milieu ordinaire en bénéficiant le plus souvent d’une aide à domicile », il estime que « tout le monde s’accorde pour estimer que les deux tiers au moins vivent en milieu ordinaire, les autres étant accueillies dans une institution spécialisée. »

Il est ainsi important de mettre en lumière la nécessité de favoriser le recours à des auxiliaires de vie accompagnant les personnes en situation de handicap qui avancent en âge.
Patrick Gohet rappelle qu’une panoplie de service existe (SAAD, SSIAD, SAVS, SAMSAH, SPASAD).
Sur ce dernier point UNA estime qu’il est nécessaire de favoriser une sensibilisation large sur les structures à domicile, tant auprès des personnes handicapées, de leur famille, des institutionnels ou des autres professionnels. Les différents services proposés par le secteur de l’aide à domicile aux personnes en situation de handicap sont encore trop peu connus.

UNA partage également le constat « qu’il convient de mettre les structures en relation et de simplifier les procédures » et que la mise en réseau des acteurs aux interventions complémentaires – établissements et services – est indispensable pour apporter de meilleurs réponses aux bénéficiaires.


Pour en savoir plus sur

  • L'UNA
    http://www.una.fr/

  • Le rapport "L’avancée en âge des personnes handicapées. Contribution à la réflexion"

    Le rapport du groupe de travail sur le vieillissement des personnes handicapées, présidé par Patrick GOHET, Inspecteur Général des Affaires Sociales (IGAS) a été présenté le 28 novembre 2013 à Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion et Michèle DELAUNAY, ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie.

    Ce documents est composé de 3 parties :
    - Le tome I comporte une synthèse des analyses et des préconisations du groupe, une énumération des auditions réalisées, une liste des contributions reçues et un récapitulatif des déplacements effectués.
    Les contributions (tome II) et les comptes-rendus des visites de terrain (tome III) illustrent les observations et les propositions du groupe de travail.

    Le rapport est consultable sur le site du ministère en
    http://www.social-sante.gouv.fr/actualite-presse,42/communiques,2322/vieillissement-des-personnes,16717.html
    et téléchargeable ci-dessous.




Réaction de Christiane MARTEL, Présidente Honoraire de l'UNA, au rapport GOHET

Réaction de Christiane MARTEL, Présidente Honoraire de l'UNA, au rapport GOHET




Réaction de Christiane MARTEL au rapport de Patrick GOHET

Christiane MARTEL est Présidente Honoraire du Réseau UNA, Présidente UNA Nord/Pas-de-Calais et Présidente d’UNA Saint-Omer.
Elle est par ailleurs membre titulaire au sein du Comité National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH)

Christiane MARTEL, pourquoi avez-vous souhaité participer au groupe de travail avancée en âge des personnes handicapées ?

Je souhaitais au nom d’UNA participer à ce groupe pour faire apparaître un existant, expliquer que les structures d’accompagnement à domicile sont confrontées à cette problématique, il nous faut donc les exposer pour pouvoir y apporter des solutions.
Il s’agit par là de contribuer à la reconnaissance de la place du domicile, aussi multiple soit-il.
D’ailleurs, en participant au groupe, nous nous sommes rendu compte à quel point il était compliqué de repérer les personnes handicapées qui vivent à domicile et encore moins celles qui avancent en âge.

Accompagner à domicile une personne handicapée est aujourd’hui peu reconnu, cela n’est pas évident car c’est relativement récent.
Les premiers accompagnements datent de 1981, mais c’est réellement avec la loi de 2005 que les personnes ont un réel choix de vie à domicile, en milieu ordinaire, dans une société inclusive.
Ainsi, notre représentation officielle au sein du CNCPH n’a pas été acquise de suite.
Il a fallu attendre la loi du 2 Janvier 2002 pour l’intégrer.
Par contre, aujourd’hui nous collaborons avec de nombreuses associations du handicap, et nous pouvons dire à quel point cela est riche d’enseignement.

Que représente pour vous ce rapport sur quel aspect faut-il être vigilant ?

Nous sommes satisfaits que les deux ministres se soient préoccupées de l’avancée en âge des personnes handicapées.
En effet pour les personnes handicapées, le vieillissement est plus précoce.
On pense aussi aux parents âgés qui vivent avec leur enfant en situation de handicap : ces situations ne sont pas simples à gérer.

Je suis par contre particulièrement vigilante sur un point : la formation.
La branche de l’aide et des soins à domicile a fait des efforts considérables de professionnalisation ces dernières années.
Chaque année nous dépensons 56 millions d’euros pour les actions de formations.
Par contre, il nous reste encore du chemin à parcourir pour répondre aux besoins multiples des personnes handicapées, pour être accompagné dans tous les actes quotidiens.
Il faut mobiliser la compétence des salariés pour aider à faire, pour aider les personnes handicapées à regagner une autonomie.

Quelle est la particularité d’UNA par rapport à d’autres associations du domicile ?

UNA a pris conscience depuis de nombreuses années de la nécessité d’intervenir auprès de personnes en situation de handicap : c’est mon combat depuis plus d’une décennie.

Récemment nous avons d’ailleurs organisé au sein d’UNA un colloque national indiquant à notre réseau une dynamique sur le handicap qui se poursuit aujourd’hui par une vague de mobilisation sur tout le territoire français.
UNA porte l’étendard de l’accompagnement à domicile pour une inclusion dans la vie citoyenne.





Documents associés


Actualité sur la prise en charge du Handicap et de la dépendance des personnes âgées handicapées


Personnes âgées handicapées et dépendantes : les dernière informations sur les aides et produits à destination des personnes âgées handicapées.

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).



© Australis 2019 - Tous droits réservés.
FERMER