Espace pro
Emploi | Recruteur | Formation | Fournisseurs | Agenda | Actu Produits | Tendances - Marchés | Revente LMNP
Nos Services | Qualité & Conseil | Financement | Emploi & Formation | Investissement - LMP | Achat - Vente Ehpad

Une forte mobilisation en Pays de la Loire autour de l'enjeu des ressources humaines en santé

Opération "Jobs d'été 2022"

Publié le 15 juin 2022

Le plan d'actions de l'ARS et ses partenaires pour assurer la continuité des soins en Pays de la Loire cet été était présenté ce jour. Ce plan confirme une forte mobilisation en Pays de la Loire autour de l'enjeu majeur des ressources humaines en santé

Réouverture de la plateforme d'emplois régionale dans le secteur de la santé dédiée aux étudiants et à toutes personnes souhaitant travailler dans ce domaine

Un plan régional de mobilisation sur 5 ans autour des enjeux de formation, d'emploi et d'attractivité dans le secteur sanitaire, médico-social et social :

Dès 2018, le Projet Régional de Santé avait identifié la nécessité de former davantage d'aides- soignants. L'augmentation annuelle était de 250 places. Une campagne de promotion de la formation et du métier aide-soignant a été portée de concert par la Région et l'ARS.

Finalement, entre 2020 et 2023 se sont respectivement + 500 et + 400 places qui auront été ouvertes en formation d'aides-soignants et d'infirmiers. Soit quasi + 30% pour les instituts de formation. L'effort porté par l'ensemble des partenaires est sans précédent et demande aux instituts une mobilisation très importante. Cette dynamique va demander également une implication de tous les établissements sanitaires et médico-sociaux pour accueillir en stage tous ces nouveaux apprenants, afin de leur proposer un parcours de formation de qualité.

A cette dynamique s'ajoute aussi un accompagnement fort des OPCO (Opérateurs de compétences), de l'ANFH (Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier) et de l'ARS en faveur de l'apprentissage, + 300 contrats d'aide-soignant sont ainsi visés pour 2023.

Au-delà de ces éléments, la situation de la démographie ligérienne des professions de santé, du social et du médico-social est confrontée à un déficit structurel (-10% à -18% par rapport aux moyennes nationales). Chacun constate que la population régionale connaît une augmentation très significative, parmi les plus importantes du territoire national et qui va se poursuivre dans les prochaines années.

La crise sanitaire est venue mettre à mal les équipes et les organisations qui ont tenu bon malgré tout ; une problématique majeure d'attractivité des emplois en santé, dans le secteur sanitaire, médico-social et social est désormais clairement posée. Elle se heurte par ailleurs en Pays de Loire à une dynamique globale de l'emploi qui vient concurrencer les viviers traditionnels de ces métiers.

Ces éléments justifient que l'Agence Régionale de Santé engage, au côté de la DREETS, une mobilisation régionale et territoriale en faveur de la formation, de l'emploi et de l'attractivité de ces métiers.

Il s'agit de renforcer notre pouvoir d'agir ensemble, dans un Plan de mobilisation (PLAM) au

service de la formation, de la politique de recrutement, de l'évolution des modes d'exercice et des métiers (organisation du travail, management, dialogue social...), du déploiement renforcé de la formation et de la qualité de vie au travail, pour répondre aux attentes des professionnels, de leurs employeurs et aux besoins de santé de la population ligérienne.

Au vu des enjeux, la DREETS et l'ARS et avec chacun des partenaires du territoire (région, pôle emploi, préfet, départements, OPCO, fédérations, URPS, usagers, syndicats) lancent un comité de pilotage dédié à ces enjeux.

L'ambition est que tous les partenaires du territoire concernés par ce PLAM, puissent s'y engager dans le respect des compétences et du champ de responsabilité de chacun/e. Des fiches actions ont ainsi été définies et elles seront suivies dans le cadre de comités opérationnels dédiés.

L'ARS Pays de la Loire s'est d'ores et déjà engagée sur des actions concrètes (quelques exemples pour matérialiser ce plan) : le soutien financier sur des contrats PEC Parcours Emploi Compétences (2 500 euros par contrat avec une cible de 500 contrats), le soutien à l'apprentissage, l'animation de la plateforme Josette (jobs d'été), l'expérimentation de l'accès à la formation et l'emploi des primo arrivants et réfugiés (rentrée 2022), l'accompagnement à l'augmentation des effectifs en formation de Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, notamment par le financement d'un ETP par UFR, l'accompagnement auprès de la région de l'extension de places en études paramédicales, le co- financement de postes de chefs de cliniques dans le cadre de l'universitarisation, le soutien financier à la QVT, un appel à manifestation d'intérêt sur les organisations du travail innovantes (intégrant la QVT), le soutien financier à la formation d'infirmiers en pratique avancée (IPA) pour les infirmiers libéraux. Un axe "communication sur les métiers" a déjà été mis en œuvre pour le métier d'aides-soignants, il mérite d'être élargi à d'autres métier et fortement réactivé.


Emploi Santé


Touver un Stage ou un emploi dans la santé , en maison de retraite ou société de maintien à domicile, service à la personne . Publier une offre d'emploi pour votre établissement : profitez de notre site pour trouver un emploi ou un salarié dans le secteur des services et de la santé. Par ailleurs votre offre sera également publiée sur www.capcampus.com, portail des étudiants et des jeunes diplômés!

Besoin d'informations ?

Un conseiller vous recontacte gratuitement




© Australis 2022 - Tous droits réservés.  //  Gestion des cookies