Aide aux aidants / Maintien à domicile

L'aide aux aidants familiaux, une nécessité pour notre société

Publié le 28 septembre 2020
Aide aux aidants / Maintien à domicile

Ils font partie des 11 millions d'aidants familiaux ; ils nous ont fait part de leur expérience avec Age d'Or.

Des aidants proches, enfants et conjoints, qui cherchent à SE PRESERVER et à disposer d'un peu de répit

C'est le cas de Cathy T. Ses parents, résidant dans la région Bourgogne-Franche-Comté, ont tout d'abord recours aux services d'Age d'Or pour la livraison de repas adaptés et équilibrés. Mais peu à peu, leur état de santé se dégrade. Cathy quitte alors son emploi pour pouvoir s'occuper d'eux à plein temps. Quelques mois plus tard, sa maman doit être hospitalisée, puis placée en EHPAD. Cathy continue de s'occuper au mieux, seule, de son père resté à domicile. Mais après une chute, ce dernier est hospitalisé. Son choix est sans appel : il souhaite rentrer chez lui. Cathy organise donc son retour à domicile avec son agence Age d'Or. En complément des soins réalisés par les infirmières, Age d'Or réalise désormais de nouvelles prestations devenues essentielles : l'aide à la toilette et la mise en place de téléassistance. Puis, assez rapidement, l'aide au coucher devient elle aussi indispensable. "J'étais épuisée. Selon mon médecin, tous les clignotants étaient au rouge. Consciente de mon état physique et moral, l'équipe Age d'Or a proposé de m'offrir un peu de répit en s'occupant aussi de l'aide au coucher, ce que j'ai accepté. C'était une façon pour moi de me préserver, je savais que quelqu'un de confiance était là pour prendre le relais. C'est simple : sans Age d'Or, je n'aurais jamais pu m'en sortir et m'occuper seule de mon père. Leur aide m'a permis de respecter le plus longtemps possible son souhait de rester chez lui, et je suis persuadée que toutes ces attentions ont contribué au prolongement de sa vie", explique-t-elle.

Monsieur B., habitant en région Pays de la Loire, a pu s'accorder trois jours de répit début juillet, grâce au relais mis en place 24 heures / 24 par l'équipe Age d'Or auprès de sa femme : « Mon épouse souffre de la maladie d'Alzheimer. Le diagnostic est tombé il y a trois ans environ. Je pense que tant qu'on n'a pas été confronté à cette situation, on ne peut se rendre compte combien c'est difficile pour l'aidant, sur le plan psychologique notamment. Au quotidien, il faut tout gérer. On est continuellement sous pression, et pourtant il nous faut éviter d'être trop fatigué, pour pouvoir supporter et soutenir son proche comme il se doit. L'équipe Age d'Or est particulièrement attentive à cela. Elle prend autant soin de la personne fragile que des aidants, et s'assure que le physique comme le moral tiennent le coup... C'est grâce à elle que j'ai pu partir m'aérer l'esprit trois jours chez des amis en Bretagne. Ce temps de répit m'a permis de voir d'autres horizons, de changer d'air, de me détendre, de m'évader du quotidien et surtout de parler d'autre chose... Cela m'a vraiment fait du bien, j'ai pu souffler. Pendant ce séjour, je savais ma femme bien entourée, car les intervenants Age d'Or se relayaient sans cesse auprès d'elle. J'étais soulagé, l'esprit tranquille... ».

En dehors de ces quelques jours de répit, Monsieur B. reçoit régulièrement le soutien de l'équipe pour des prestations de ménage, mais aussi pour de l'assistance à la personne. Mais il n'hésite pas aussi, ponctuellement, à faire appel à Age d'Or pour d'autres prestations en cas de besoin : « Ils sont d'un grand soutien. Je sais que si j'ai besoin d'une aide administrative occasionnelle, ou d'aide pour l'entretien de mon jardin, ils mettent en place rapidement les interventions nécessaires. C'est rassurant. »

Un soutien, une écoute réconfortante et un relais indispensables pour les aidants éloignés

Madame N. en témoigne : "En 2015, mon beau-père a développé une sénilité fulgurante. Ma belle- mère était alors en première ligne, mais elle ne voulait pas qu'il parte en EHPAD. Epuisée, elle devait surveiller 24 heures / 24 son époux, qui « faisait des bêtises ». Pour la soulager, nous avons fait appel à Age d'Or pour le service de livraison de repas. Malheureusement, l'état de mon beau-père s'est dégradé rapidement, et il nous a quittés fin 2017. Lorsque ma belle-mère s'est retrouvée seule, nous avons poursuivi la livraison de repas et on a ajouté progressivement d'autres prestations, en commençant par l'accompagnement véhiculé. En effet, ne conduisant pas, cela lui permettait de conserver une vie sociale et de faire quelques courses". Depuis, la palette de services s'est encore renforcée, avec l'aide au repas, l'aide à la toilette, la distraction grâce à une dame de compagnie, mais aussi l'entretien du domicile, aussi bien pour le ménage que pour le bricolage et le jardinage. "Ma belle- mère réside en Bourgogne Franche-Comté. Elle refuse avec force de quitter son domicile, or nous n'habitons pas sur place, mais en région parisienne... Age d'Or nous apporte donc une réelle sérénité d'esprit. En tant qu'aidants, nous sommes rassurés car nous savons qu'il y a, à ses côtés, une équipe de professionnels dévoués, respectueux et attentifs qui s'assurent que ma belle-mère va bien, qu'elle n'a besoin de rien, mais aussi que « tout roule dans la maison ». C'est un vrai confort moral. L'équipe facilite notre organisation, nous donne régulièrement de ses nouvelles et nous alerte rapidement en cas de problème. C'est sans nul doute grâce à eux que nous pouvons lui permettre de demeurer dans son environnement habituel, en toute sécurité ", explique-t-elle.

"Bien vieillir, c'est pouvoir vieillir chez soi" :

c'est l'une des convictions du réseau Age d'Or, une conviction partagée également par Arnaud M. pour ses parents, qui résident en Bourgogne-Franche- Comté. "Pour moi, le rôle d'Age d'Or est essentiel, car il permet le maintien à domicile des plus fragiles. Je suis persuadé que mes parents, en situation de perte d'autonomie, sont bien mieux chez eux, dans un environnement connu, qu'en établissement spécialisé. C'est aussi leur volonté ! Malheureusement, la dégradation de leur état de santé nécessite un accompagnement quotidien, pour tous les actes essentiels : aide au lever, à la toilette, à l'habillage, livraison de repas, aide au coucher... Actif, je réside à 120 kilomètres de chez eux, et ma sœur quant à elle habite encore plus loin... Si nous parvenons à aller les voir régulièrement, nous avions donc besoin d'un relais sur place, capable de les accompagner dans ces tâches, mais aussi de donner l'alerte si besoin est. C'est ce que nous avons trouvé chez Age d'Or, et qui nous apporte une réelle tranquillité d'esprit. Avec l'équipe, nous avons su nouer une relation basée sur la confiance et l'échange. Quand on se retrouve confronté à ce genre de problème, on est d'abord perdu. Cela fait donc du bien d'avoir à nos côtés une équipe de professionnels expérimentés, réactifs, disponibles qui nous écoutent, nous épaulent, nous soutiennent. Leur tâche est difficile et parfois ingrate, mais ils sont courageux, dévoués, et font preuve de qualités professionnelles comme humaines. Un vrai soutien pour nous !", précise-t-il.


Aidants et Aidés


LA PAROLE AUX AIDANTS
Comment gérer au quotidien la relation de l'aidant vers la personne aidée, souvent en état de dépendance? Comment faire en sorte que l'aidant ne s'épuise pas? Des conseils et , initiatives et retour d'expériences sont recensés dans cette rubrique. La parole est également donnée aux aidants afin qu'ils partagent le quotidien de leur vie d'aidant.

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).



© Australis 2020 - Tous droits réservés.
FERMER