Etude Opinionway - Nest : un zéro pointé pour les Français en matière de sécurité incendie

55% des Français n’ont pas encore installé de détecteur de fumée dans leur logement (loi Morange & Meslot).

Publié le 29 janvier 2015
Etude Opinionway - Nest : un zéro pointé pour les Français en matière de sécurité incendie

Plus d'un foyer français sur deux, soit près de 12,1 millions de familles, sont toujours dépourvus de détecteurs de fumée alors qu'un incendie domestique se déclare toutes les 2 minutes dans l'hexagone !

87% des Français se préoccuperaient en premier lieu d'emporter un bien avant même de penser à leur propre sécurité : 42% d'entre eux emporteraient leur téléphone et 36% leur ordinateur

Les principaux enseignements de cette étude sont :

  • 40% des Français admettent que leur famille ne saurait pas quoi faire en cas d'incendie
  • 85% des Français connaissent l'obligation de la loi Morange & Meslot
  • 40% de ceux qui ne possèdent pas de détecteur de fumée n'ont pas l'intention d'en acheter


Plus de la moitié des ménages français (55%) n'ont pas encore installé de détecteur de fumée selon une nouvelle enquête réalisée pour Nest Labs, Inc. (www.nest.com).

Conduite en partenariat avec Opinion Way, Nest a interrogé plus de 1 000 consommateurs français sur leur approche et leur compréhension de la sécurité incendie avant le début de sa campagne de sensibilisation pour aider les consommateurs à se préparer à l'introduction de la loi Morange & Meslot.
« A compter du 8 mars 2015, tous les logements de France devront être équipés et avoir installé au minimum un détecteur de fumée, mais notre étude montre qu'il y a potentiellement des millions de foyers à travers le pays qui ne sont pas encore protégés », a déclaré Lionel Paillet, Directeur Général de Nest Labs en Europe. « Nous entamons aujourd'hui une tournée de deux mois dans tout le pays à bord du camion de pompier Nest pour sensibiliser la population française à la sécurité incendie. »
Selon le Ministère du logement, il y a plus de 250 000 incendies domestiques par an en France, l'équivalent d'un toutes les deux minutes¹.

La rébellion des Français contre la loi Morange

Bien que 85% des Français soient conscients de la Loi Morange et Meslot, un taux alarmant de 40% de répondants non équipés à ce jour a déclaré ne pas avoir l'intention de s'équiper d'un dispositif de détection de fumée.
Seulement 26% ont déclaré qu'ils achèteraient un détecteur d'incendie dans les 30 prochains jours, 19% ont prévu de le faire dans les 3 mois et 15% indiquent qu'ils prévoient cet achat dans les 6 prochains mois.

Etrangement, ce sont les femmes les moins susceptibles de se conformer à la loi que les hommes (42% contre 36%) tout comme les CSP+ (plus de 3 500 € de revenus par mois) par rapport aux personnes les moins aisées.
L'âge représente le facteur le plus commun : les jeunes de 18 à 24 ans sont les moins susceptibles de se conformer à la loi.

En outre, plus de 30% des consommateurs ne savaient pas qu'ils avaient à informer et fournir une preuve de la présence d'un détecteur de fumée à leur domicile auprès de leur assureur et qu'ils peuvent bénéficier d'une remise mensuelle.

Les familles françaises ne connaissent pas les bases de la sécurité incendie

Bien que les détecteurs de fumée réduisent les risques de mourir dans un incendie de moitié², ils ne sont qu'un élément dans un plan de sauvetage incendie.
Il est alarmant de constater que 40% des Français admettent que leur famille ne saurait pas quoi faire en cas d'incendie.
Parmi ceux qui ne possèdent pas de détecteur de fumée, 36 % ont admis ne pas vraiment savoir quoi faire.

Pour près de la moitié des Français (46%) la première réaction serait de prévenir leur famille en cas d'incendie, cependant 9% d'entre eux se mettraient étonnament à chercher l'origine de l'incendie et 2% seraient pris de panique.

Cependant ce ne sont pas seulement leurs proches bien aimés que les Français sauveraient, en effet 87% d'entre eux emporteraient des biens

Le top de 5 des biens emportés par les Français est :

  • Les documents importants (papiers d'identité par ex) : 66%
  • Leur portefeuille, argent, moyens de paiements : 63%
  • Leur téléphone : 42%
  • Leurs trousseaux de clés : 39%
  • Leur ordinateur, disque dur : 36%


Les consommateurs français ont également des lacunes concernant d'autres exigences de base en matière de sécurité incendie.
Par exemple, 30% savent qu'il faut tester son détecteur de fumée une fois par mois minimum selon les directives européennes alors que 27% ont admis ne pas savoir à quelle fréquence ils doivent tester leur détecteur de fumée.
Plus inquiétant encore, 2% ont déclaré qu'il fallait tester son détecteur de fumée seulement suite à une alarme et 1% pensent qu'ils ne devraient jamais le tester.

Monoxyde de carbone : la prochaine menace ?

Bien qu'un détecteur de monoxyde de carbone ne soit pas requis dans la Loi Morange & Meslot, il y a déjà eu plus de 6 000 accidents liés au monoxyde de carbone en France.
Seulement 13% des Français interrogés sont équipés d'une alarme détectant la présence de monoxyde de carbone, mais 81% peuvent en identifier correctement les symptômes et savent que les maux de tête sont un possible symptôme d'intoxication au monoxyde de carbone.
Cela dit, 16% pensent également qu'ils sentaient l'odeur du gaz et 2% pensaient qu'ils pouvaient le voir, alors que c'est un gaz inodore et invisible.

Le Tour de France du camion de pompiers Nest

Customisé par West Coast Customs, l'équipe spécialiste qui personnalise les voitures de Sylvester Stallone à willi.i.am, le camion de pompiers Nest sillonnera les routes de France.
Nest distribuera des casques anti-incendie (fire fighter hats) et donnera des conseils de sécurité incendie utiles aux visiteurs qui pourront découvrir et assister aux démonstrations de Nest Protect, le détecteur de fumée et de monoxyde de carbone.
Découvrez le parcours du camion de pompiers Nest avec le hashtag #NestCamionPompier.

1 Source : Ministère de l'Intérieur
2 Source : NFPA Fire Analysis and Research

* Méthodologie de l'enquête :

Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 1 011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d'agglomération et de région de résidence.
L'échantillon a été interrogé en ligne sur système Cawi (Computer Assisted Web Interview).
Les interviews ont été réalisées les 14 et 15 Janvier 2015.






Adaptation habitat


Adaption habitat personne âgée : Le maintien à domicile passe par une adaptation de l'habitat des personnes âgées afin de pouvoir aménager leur environnement et le rendre compatible avec leur mobilité par exemple.
Quelques conseils pratiques !

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.


Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mention légales en bas de page).



© Australis 2018 - Tous droits réservés.
FERMER