Espace pro
Emploi | Recruteur | Formation | Fournisseurs | Agenda | Actu Produits | Tendances - Marchés | Revente LMNP
Nos Services | Qualité & Conseil | Financement | Emploi & Formation | Investissement - LMP | Achat - Vente Ehpad
Avez vous la bonne MUTUELLE SENIOR?
Réduisez le cout de votre mutuelle !
En savoir +

Déserts médicaux : ESS (Equipes de soins spécialisés) & Téléexpertise comme solution

Pour renforcer l’accès aux soins des Français, des équipes de soins spécialisés (ESS) émergent sur tout le territoire

Publié le 30 mars 2023

Peu connues du grand public et parfois même des professionnels médicaux, les premières ESS ont émergé en France ces deux dernières années, notamment en Bretagne et en Nouvelle-Aquitaine. Toutes ont pour objectif d'améliorer la coordination des médecins spécialistes libéraux, afin de permettre un meilleur accès aux soins spécialisés pour les patients. Pour organiser cette collaboration entre professionnels de santé à l'échelle d'un territoire, un certain nombre de ces ESS ont fait le choix de s'appuyer sur la solution de téléexpertise Omnidoc.

Une nouvelle forme d'organisation de la médecine libérale

Les délais pour accéder à des consultations spécialisées ne cessent d'augmenter : en France, aujourd'hui, il faut en moyenne 95 jours pour obtenir un rendez-vous chez un dermatologue; 63 jours pour un ophtalmologue. Étant donné l'âge moyen des médecins actuellement en activité, la situation ne devrait pas s'améliorer avant une dizaine d'années au moins. C'est pour apporter une solution à ce problème que les pouvoirs publics ont décidé en 2019 de créer les ESS. L'objectif : inciter les médecins spécialistes libéraux à se coordonner à l'échelle d'un territoire pour renforcer et accélérer l'accès aux soins spécialisés pour les patients. Pour autant, il demeure à ce jour un certain flou juridique sur les ESS : Quelles conditions faut-il réunir pour créer une ESS ? Quels financements leur seront alloués ? Quelle gouvernance ? Le projet de convention médicale dont la signature a été refusée par les représentants syndicaux fin février devait répondre à ces questions. Il faudra donc attendre un peu avant que la réglementation sur les ESS se précise. Les besoins en soins spécialisés étant critiques, les professionnels de santé, eux, n'ont pas attendu pour mettre en place les premiers projets d'ESS. C'est le cas de la communauté bretonne de téléexpertise libérale en cancérologie cutanée (Oncobreizh) ou de l'ESS de dermatologie-vénérologie d'Île-de-France (ESSDV IDF), qui ont choisi de lancer leur projet en partenariat avec la plateforme de téléexpertise Omnidoc.

L'émergence des premières ESS en France

Les contours réglementaires des ESS n'étant pas encore fixés, il est difficile aujourd'hui d'en déterminer le nombre exact. Néanmoins, même si elles n'en ont pas encore le statut, plusieurs

ESS ont émergé ces deux dernières années. La plateforme de téléexpertise Omnidoc est déjà partenaire de dix d'entre elles, en Bretagne, en Corse, en Île-de-France, en Nouvelle-Aquitaine et dans les Hauts-de-France. Toutes portent un projet médical ancré dans leur territoire et s'efforcent de répondre à des besoins locaux : il peut s'agir d'améliorer la coordination entre les spécialistes de ville et les praticiens hospitaliers de la spécialité, d'améliorer la collaboration entre les médecins libéraux d'une même spécialité et les acteurs du premier recours ou bien de créer un réseau de professionnels de santé autour d'une problématique médicale, comme les plaies et la cicatrisation.

Par exemple, Oncobreizh et l'ESSDV IDF réunissent une partie des dermatologues de Bretagne et d'Île-de-France ayant décidé de collaborer ensemble pour assurer une forme de permanence des soins. Ainsi, lorsqu'un médecin généraliste du territoire reçoit en consultation un patient qui présente une lésion cutanée suspecte, il pourra adresser une demande de téléexpertise à l'un des dermatologues de l'ESS; ce dernier répondra en quelques heures ou quelques jours tout au plus, et prendra rapidement en charge le patient si besoin.

La téléexpertise : clef de voûte des ESS

Acte nomenclaturé par l'Assurance maladie depuis 2019, dont les tarifs ont été revalorisés en 2022, la téléexpertise, qui consiste à échanger des avis médicaux à distance entre professionnels de santé, est parfaitement adaptée à l'ESS. En effet, pour le médecin spécialiste qui donne l'avis, la téléexpertise est un moyen de trier et de prioriser les demandes de prise en charge en fonction de la gravité de la situation médicale des patients. Certains cas pourront être traités à distance ; d'autres en cabinet, potentiellement en urgence. Enfin, certains patients seront directement redirigés vers l'hôpital. Pour le professionnel de santé qui demande un avis, et qui fait le plus souvent partie des professionnels de santé de premier recours (médecins généralistes, infirmiers, etc.), la prise en charge et l'orientation de son patient est plus rapide.

Ce besoin d'interactions entre professionnels de santé nécessite néanmoins un outil adapté, afin qu'ils puissent échanger des données de santé de manière sécurisée et qu'ils disposent de toutes les informations nécessaires pour coter leur acte. Autant de possibilités permises par la plateforme de téléexpertise Omnidoc grâce à laquelle les professionnels de santé peuvent échanger des avis et des documents médicaux dans le respect des conditions réglementaires liées à la sécurité et à la traçabilité et récupérer les informations, qui leur permettront de coter leurs actes dans leur logiciel de facturation. Omnidoc permet, en plus, à chaque ESS de créer un réseau de téléexpertise adapté à son projet médical et à la façon dont elle souhaite s'organiser à l'instar d'Oncobreizh qui a choisi de «découper» la région Bretagne en trois zones, afin d'assurer une permanence des soins à une échelle restreinte et ainsi faciliter les prises en charge quand elles sont nécessaires.

L'émergence des premières ESS en France prouve qu'une coordination des médecins spécialistes libéraux à l'échelle des territoires est cruciale pour améliorer l'accès aux soins spécialisés et que la téléexpertise est un outil indispensable à la mise en œuvre de ces projets territoriaux complexes.

« L'entrée de la téléexpertise dans le droit commun conjointement à la création des ESS a permis de favoriser leur essor. L'émergence des premières équipes de soins spécialisés montre qu'il y a un vrai besoin de coordonner la médecine libérale en France et que cette forme d'organisation est une bonne solution. La disparité des projets médicaux de ces équipes de soins spécialisés prouve qu'une approche locale est nécessaire pour s'adapter au mieux aux besoins de santé d'un territoire. La téléexpertise en est la clef », explique Baptiste Truchot, Co-fondateur d'Omnidoc.

*Les premières ESS de France :


Actualité Pro


Espace dédié aux professionnels de l'univers des maisons de retraite, des résidences avec services pour seniors et des services à la personne âgée. Le rendez vous des prestataires et fournisseurs de ce secteur : services, produits, emploi, financement ...

Besoin d'informations ?

Un conseiller vous recontacte gratuitement




© Australis 2024 - Tous droits réservés.  //  Gestion des cookies