La chaire « Handicap & Technologie » dévoile ses dernières innovations

plage braille connectée, déambulateur équipé de capteurs tactiles et capteurs dotant tout fauteuil roulant électrique de fonctionnalités antichute et anticollision,

Publié le 21 juin 2022

L'Université Paris-Saclay, sa Fondation et les mécènes partenaires dont la Fondation d'entreprise de la Banque Populaire Val de France, se sont donnés rendez-vous le 14 juin dernier pour célébrer les deux ans d'existence de la chaire « Handicap & Technologie » et présenter ses dernières innovations.



Lors d'un évènement organisé à la Terrasse Discovery +x by Banque Populaire Val de France, Valérie Léger, Présidente de la Fondation d'entreprise de la Banque Populaire Val de France et Patrick Duvaut, Vice-Président de l'Université Paris-Saclay en charge de la Fondation Paris-Saclay Université, ont réaffirmé leur engagement commun en faveur de l'autonomie et de l'insertion des personnes en situation de handicap à travers cette chaire « Handicap & Technologie ».

À cette occasion, Clément Favey, diplômé de Polytech Paris-Saclay, docteur en Physiques Appliquées et titulaire de la chaire, a dévoilé les principales innovations issues des travaux de son équipe :

  • une plage braille connectée à une application sur smartphone, permettant aux personnes atteintes de surdicécité de communiquer avec leur entourage,
  • un déambulateur équipé de capteurs tactiles, facilitant le quotidien de personnes avec des handicaps moteurs et visuels,
  • des capteurs dotant tout fauteuil roulant électrique de fonctionnalités antichute et anticollision, pour permettre le déplacement autonome de personnes atteintes de handicap lourd.

Sur ce dernier projet de fauteuil augmenté, Clément Favey, porteur de la chaire, souligne : « Il vise à améliorer le compromis sécurité-liberté de personnes en situation de handicap très lourd. Il tend à augmenter considérablement leur autonomie, même si une autonomie complète ne leur sera jamais accessible. Pour l'heure, ces personnes étaient entièrement dépendantes des autres pour le moindre de leur déplacement. Avec le fauteuil augmenté, elles pourront se déplacer et agir seules, mais probablement toujours sous surveillance. Malheureusement, les collisions et les chutes ne sont pas les seuls moyens de se mettre en danger. Une comparaison intéressante peut être faite avec une personne qui se casse une jambe après un accident. Au début elle sera alitée, sans possibilité de bouger, complètement dépendante d'autrui. Puis, après un certain temps, elle accèdera aux béquilles et pourra se déplacer à nouveau. De manière limitée certes, mais sans aucune comparaison possible avec la période d'alitement. Ce sont les mêmes genres d'enjeux qui se jouent ici ».

« Développés en proximité étroite avec les utilisateurs, ces prototypes sont la preuve que les situations de handicap peuvent devenir une 'force quotidienne' pour innover », ajoute Patrick Duvaut, Vice-Président de l'Université Paris-Saclay, en charge de la Fondation Paris-Saclay Université.

D'autres projets en cours, développés en coopération avec les étudiants de Polytech, confirment l'intérêt et l'engagement de la communauté universitaire sur les questions d'inclusivité et de handicap.

La chaire « Handicap & Technologie » a été créée en 2020, notamment grâce au soutien de la Fondation VISIO sur l'adaptation du projet de fauteuil roulant autonome pour un utilisateur spécifique. Puis, en 2021, la Fondation d'entreprise Banque Populaire Val de France (BPVF), le fonds de dotation LUCIE CARE et l'Union nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV) se sont associés à la chaire, permettant l'extension de ce premier projet ainsi que le lancement et le développement de nouveaux prototypes destinées à d'autres problématiques liées au handicap.


Actualité


L'actualité des services aux personnes âgées, des maisons de retraite et du maintien à domicile

Besoin d'informations ?

Un conseiller vous recontacte gratuitement



© Australis 2022 - Tous droits réservés.  //  Gestion des cookies