Les aides auditives : Interview Ruben Krief de Vivason

Faisons le point sur la perte d’audition qui peut devenir handicapante

Publié le 11 octobre 2019
Les aides auditives : Interview Ruben Krief  de Vivason

La perte d'audition chez les seniors, qu'on appelle aussi presbyacousie, est naturelle et inéluctable. Celle-ci peut avoir des conséquences néfastes sur le quotidien et la qualité de vie. Difficultés à communiquer, fatigue, repli sur soi ou accélération du déclin cognitif, une fois installée, la déficience auditive prend un tout autre visage que de simples difficultés à entendre. Les appareils auditifs numériques représentent aujourd'hui une solution pour pallier à la malentendance et ses conséquences. Pour mieux comprendre la perte d'audition et l'intérêt des aides auditives, nous avons posé certaines questions à Ruben Krief, audioprothésiste diplômé d'état et responsable audiologie de l'enseigne VivaSon.

La rédaction

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre enseigne ?

Ruben Krief

VivaSon est une enseigne qui propose aux personnes malentendantes des appareils auditifs de grandes marques à des prix accessibles, service compris, pour en faciliter l'accès. Le prix des aides auditives étant un des freins principaux à l'appareillage, nous avons fait le choix de baisser nos prix pour permettre à tous de s'équiper, dans les meilleures conditions.

Comme toute autre enseigne, nous assurons un suivi rigoureux, assuré par des audioprothésistes diplômés qui sont au fait des dernières innovations en matière de technologie et d'adaptation. La satisfaction de nos patients et la qualité de la relation avec eux est au centre de nos priorités. Par ailleurs, la devise du fondateur, M. Michel Touati, l'incarne parfaitement, «considère chaque client comme un membre de ta famille».

La rédaction

La perte d'audition peut devenir handicapante, dans quelles mesures selon vous ?

Ruben Krief

La perte auditive est une pathologie pernicieuse. Si son apparition n'est pas brusque, comme pour la majorité des cas presbyacousiques, il est difficile pour la personne de se rendre compte de son handicap et de réagir en conséquence.

Les sons aigus sont touchés les premiers, ce qui explique une difficulté croissante à entendre et comprendre la parole. Avec le temps, l'audition se dégrade et les difficultés s'installent. L'absence de stimulation va progressivement impacter le système auditif et nerveux, rendant plus difficile la compréhension. Au fait de ne plus entendre s'ajoute l'incapacité à comprendre et interpréter la parole, puis, avec le temps, certains mécanismes comme la suppléance mentale ne suffisent plus pour compenser.

Plus la perte est importante, plus il est difficile, voir impossible de communiquer. Cela pose forcément problème dans la vie quotidienne, lors d'un repas, d'une sortie entre amis ou au travail par exemple. La personne fait répéter, confond des mots ou bien augmente le volume de la télévision. Au-delà des problèmes de communication, la déficience auditive peut également être dangereuse. On peut faire moins attention, dans la rue par exemple.

La rédaction

On évoque également depuis quelques temps ses conséquences sur la santé, qu'en pensez-vous ?

Ruben Krief

Tout à fait, plusieurs études récentes ont mis en évidence un lien entre la surdité et l'accélération du déclin cognitif par exemple, avec davantage de risques de développer des maladies dégénératives comme Alzheimer ou une forme de démence quand la perte d'audition n'est pas corrigée(1). Plusieurs travaux ont également mis en avant qu'une déficience auditive non corrigée pouvait avoir un impact sur la mémoire de travail et les capacités d'attention(2). Plus largement, on constate effectivement des relations entre l'audition et la santé et certains facteurs qui peuvent l'impacter : activité sportive, alimentation, tabagisme, stress...

La rédaction

Comment l'appareillage auditif permet-il de retrouver l'audition ? Quelles solutions proposez-vous ?

Ruben Krief

Les appareils auditifs permettent de corriger l'audition des personnes malentendantes. L'amplification de l'appareil est réglé en fonction de la perte auditive, mesurée après une série de tests qui permettent d'identifier, entre autre, les seuils d'audition sur certaines fréquences et les seuils d'inconfort.

Auparavant, les aides auditives analogiques ne faisaient qu'amplifier le signal capté par les microphones. Désormais, les prothèses auditives traitent numériquement le signal afin de gagner en précision et en confort d'écoute. Il est possible notamment d'atténuer les bruits environnant, d'amplifier la parole ou encore de transposer des fréquences inaudibles par le patient sur une plage fréquentielle qu'il peut percevoir. De nombreuses technologies sont aujourd'hui à notre disposition pour personnaliser l'adaptation et améliorer la compréhension de la parole, notamment dans le bruit.

Chez VivaSon, nous proposons tous types d'appareils auditifs, des aides auditives intra-auriculaires, contours d'oreille ou micro-contours, plus discrets. Des solutions connectées au smartphone ou encore des modèles rechargeables par induction. Quelles que soient les attentes en matière d'esthétique et de confort ou du style de vie du patient, des solutions existent.

La rédaction

Comment se déroule l'appareillage d'un patient ? Quelles sont les étapes

Ruben Krief

Lorsqu'un patient décide de s'appareiller, plusieurs étapes sont nécessaires. Tout d'abord, nous le recevons pour un premier rendez-vous au cours duquel nous réalisons différents tests auditifs pour établir un diagnostic, même si le patient a déjà réalisé un bilan auparavant. Ensuite, nous échangeons avec lui afin de cerner ses besoins, son style de vie et ce qu'il attend de l'appareillage. Cet entretien permet à l'audioprothésiste de saisir le caractère personnel du patient et de lui proposer une solution qui soit en accord avec sa perte d'audition et ce qu'il recherche.

Une fois l'appareil sélectionné, le patient a la possibilité de réaliser un essai gratuit et sans engagement des aides auditives. A noter cependant qu'une prescription médicale est obligatoire pour délivrer les appareils.

Une fois les premiers réglages effectués, nous réalisons des contrôles d'efficacité prothétique, tonal et vocal avec et sans appareils, en champ libre, dans le silence et dans le bruit. Ensuite, le patient peut entamer son essai. Plusieurs rendez-vous sont par la suite nécessaires pour affiner le réglage. A l'issue de l'essai, le patient décide ou non de garder les aides auditives. Dans ce cas, nous procédons à la facturation et aux démarches nécessaires pour qu'il obtienne ses remboursements Sécurité Sociale et mutuelle.

Nous recommandons ensuite à minima deux visites annuelles pour contrôler l'évolution de l'audition du patient, l'efficacité du réglage et réaliser un contrôle des appareils en chaîne de mesure pour identifier d'éventuels dysfonctionnements. Bien entendu, le service est illimité en nombre de séances, le patient peut prendre un rendez-vous dès qu'il le souhaite, s'il en ressent le besoin.

Nous accordons une grande attention au suivi qui est la clé de voûte d'un appareillage efficace. Nos audioprothésistes sont formés aux dernières techniques d'appareillage et utilise du matériel de pointe. Nous réalisons par exemple la mesure in vivo, un procédé qui permet de régler plus finement les appareils aux spécificités physiologiques de chaque patient.

La rédaction

Enfin, dernière question, que pensez-vous de la nouvelle réforme du 100% Santé, qu'est ce que cela change pour les patients ?

Ruben Krief

Il s'agit d'une avancée majeure qui va dans l'intérêt du patient. Les appareils auditifs d'entrées de gamme (classe I) ont désormais un prix plafonné. Avec l'augmentation de la base de remboursement, le reste à charge sera de 0€ d'ici à 2021 pour cette catégorie d'équipement.

Les appareils auditifs haut de gamme de la classe 2 eux, n'ont pas de prix plafonné. Le reste à charge pour ces appareils baissera mais ne sera pas nécessairement de 0€. Chez VivaSon, avec la récente baisse de nos prix, si le patient bénéficie d'une bonne mutuelle, il a l'assurance d'obtenir un reste à charge nul ou proche de 0€ sur cette catégorie d'appareil.

Cette réforme permettra de dépasser la barrière tarifaire que les audioprothésistes ont imposés jusqu'à aujourd'hui. Elle va également dans le sens de notre vision qui est celle de baisser les prix et de rendre l'appareillage auditif accessible au plus grand nombre.

(1) JAMA Internal Medicine February 25, 2013 doi: 10.1001/jamainternmed.2013.1868 Hearing Loss and Cognitive Decline Among Older Adults

(2) Université d'Exeter, Wearing hearing aid may help protect brain in later life, 2019


Actualité des produits qui facilitent la vie des seniors et personnes âgées


L'actualité des services aux personnes âgées, des maisons de retraite et du maintien à domicile

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).



© Australis 2019 - Tous droits réservés.
FERMER