.


Quand un bailleur social pense aux problématiques logement liées à la Maladie d'Alzheimer

Gennevilliers Habitat fait du maintien à domicile des malades d’Alzheimer une priorité, en adaptant de manière innovante et personnalisée ses logements...

Publié le 07 septembre 2022

En France, plus d'un million de personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer. Un chiffre qui a permis à Gennevilliers Habitat d'estimer que 300 à 400 résidents de son parc locatif sont potentiellement concernés.

Face à ce constat, Gennevilliers Habitat a mis en place une démarche d'accompagnement holistique et sur- mesure pour chaque locataire et ses aidants afin d'adapter les logements aux problématiques spécifiques et individualisées rencontrées par des malades atteints de la maladie d'Alzheimer. Un accompagnement qui s'applique également aux personnes handicapées et aux personnes âgées en perte d'autonomie.

«Il faut que l'on puisse proposer à nos résidents de garder leur dignité jusqu'au bout et offrir aux familles une alternative à l'hospitalisation pure et simple. Notre offre consiste tout d'abord à adapter les logements en fonction des problématiques et non pas à faire déménager nos locataires puisque nous nous adressons à un public qui est déjà en perte de repères.» précise Christophe Liévin, directeur général de Gennevilliers Habitat.

REPÉRER, ANALYSER ET ADAPTER AU CAS PAR CAS DES LOGEMENTS EN ADÉQUATION AVEC LES RÉSIDENTS

Marie-Paule Bereni, assistante sociale, Pierre Blangier, chargé de travaux accessibilité handicap et Céline Bourrée, assistante pôle handicap composent l'équipe pluridisciplinaire «handicap et accessibilité» de Gennevilliers Habitat traitant chaque demande d'adaptation de logement. L'objectif est de permettre le maintien à domicile des locataires dans un cadre connu grâce à des aménagements adaptés : une alternative fondamentale pour ces malades en perte de repères.

En premier lieu, l'équipe échange avec les aidants (infirmiers·ères, aides à domicile, auxiliaires de vie, assistantes sociales, membres de la famille...) et les gardiens d'immeuble formés et sensibilisés pour identifier les besoins et les attentes qui répondent à des situations observées. Après une évaluation des besoins, l'équipe «handicap et accessibilité» propose des aménagements personnalisés et uniques à chaque situation ; des solutions techniques de sécurisation et d'accessibilité qui prennent aussi en compte le confort et le bien-être du résident. L'équipe accompagne, au cas par cas, chaque locataire, en tenant compte du stade d'évolution de son état.

Gennevilliers Habitat a constitué un catalogue de solutions susceptibles de pouvoir adapter le logement existant de la personne fragilisée à sa situation particulière. Une partie de ces solutions est exposée dans un appartement témoin dans le quartier des Agnettes afin d'accompagner les résidents et leurs familles dans la découverte des solutions existantes pour un quotidien plus agréable

UN APPARTEMENT TÉMOIN AUX AGNETTES, QUARTIER EN PLEINE MUTATION À GENNEVILLIERS (92)

Gennevilliers Habitat a choisi le quartier des Agnettes pour aménager un "appartement témoin" regroupant plusieurs solutions (en page 2 de ce communiqué de presse). Gennevilliers porte de grandes ambitions pour ce quartier puisque la ville vient de signer une convention avec l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) afin de réhabiliter les Agnettes. Un projet de 211 millions, dont 54,5 millions financés par la Ville et 50,26 millions par l'État et l'ANRU pour améliorer le bien-être des habitants.

Selon l'INSEE, Gennevilliers comptait, en 2019, 6 141 habitants de 60 à 74 ans et 2 721 habitants de plus de 75 ans (soit 18,3% de la population). Face à une stratégie de renouvellement de la ville, Gennevilliers Habitat adapte son offre afin qu'elle soit en phase avec un segment de population significatif.



ALLER PLUS LOIN QUE L'AMÉNAGEMENT

 

Au-delà des aménagements fonctionnels proprement dits du logement, Gennevilliers Habitat propose aux familles une sélection de produits disponibles dans le commerce et approuvés par les accompagnants de malades comme le traceur GPS permettant de retrouver une personne qui se perd ou le boîtier sécurisé mettant les clés de l’appartement à disposition de tous les intervenants.

“Avec l’évolution de la maladie, la personne finit par ne plus pouvoir enjamber sa baignoire nécessitant alors l’utilisation d’une douche accessible de plain-pied.” Laurent Parmentier, directeur du patrimoine Gennevilliers Habitat.

La majorité des personnes âgées vieillit dans de bonnes conditions d’autonomie. Seuls 8% des plus de 60 ans et 20% des plus de 85 ans (soit 1 personne sur 5) sont dépendants. Il est donc plus économique de pallier les problèmes du quotidien avec des aménagements spécifiques plutôt que de passer par une hospitalisation coûteuse qui déstabilise les malades.

Gennevilliers Habitat s’adresse également aux personnes qui souhaitent devenir prochainement résidentes d’un logement de son parc social. Il suffit alors de spécifier la nature de sa situation ou de son handicap et d’indiquer les aides techniques nécessaires lors de la demande de logement.



Maladie d'Alzheimer


La maladie d'Alzheimer : trouver un accueil de jour, une maison de retraite, test et diagnostic de la maladie à temps, comprendre cette maladie qui touche plus de 600 000 personnes en france.

Besoin d'informations ?

Un conseiller vous recontacte gratuitement




© Australis 2022 - Tous droits réservés.  //  Gestion des cookies