Mouvement de grève dans les établissements ORPEA

La Direction générale d’Orpea est consciente de la nécessité de rénover le dialogue, de refondre la politique salariale et de répondre aux préoccupations des salariés

Publié le 03 juin 2022

La Direction générale d'Orpea est consciente de la nécessité de rénover le dialogue, de refondre la politique salariale et de répondre aux préoccupations des salariés. Le travail est d'ores et déjà engagé, pour soumettre et négocier avec les partenaires sociaux des projets et un calendrier dès l'automne prochain.

Dans ce cadre, la Direction des Ressources Humaines a reçu une délégation d'élus syndicaux pour réfléchir sur les réponses à apporter à l'ensemble des revendications du personnel.

Pleinement conscients d'une part des pénuries de personnel qui pèse sur le secteur et d'autre part du contexte de crise auquel fait face le groupe, la Direction entend travailler rapidement sur des actions en faveur de la santé, la sécurité et des conditions de travail des collaborateurs.

Le mouvement de grève est au départ lié à l'absence de prime d'intéressement au titre de l'année 2021 compte tenu des résultats enregistrés par Orpea SA (impactés par les effets de la crise sanitaire sur l'activité et les charges).

Dès le 17 mai dernier, lorsque la direction a annoncé qu'il n'y aurait pas de prime d'intéressement au titre de 2021, et donc avant même l'annonce de cette grève, la direction d'Orpea avait pris 2 engagements auprès des membres du Comité Social et Economique (CSE) et de l'ensemble des collaborateurs de la société Orpea :

- D'une part, le paiement par Orpea d'une prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (PEPA) dès la parution du texte législatif le permettant ;

- D'autre part, l'ouverture d'une négociation début juin en vue de la signature d'un avenant à l'accord d'intéressement existant, visant à introduire un ou des critères extra financiers pour éviter à l'avenir que seuls les résultats financiers annuels déterminent le montant de l'intéressement versé aux collaborateurs. Notre objectif est que cet avenant soit mis en place d'ici le 30 juin de manière à ce qu'il soit applicable dès l'exercice 2022

La direction a depuis indiqué que le montant individuel de cette prime PEPA sera de 1 000 € pour un collaborateur (base temps plein et selon les modalités qui seront définies par les textes législatifs à venir), permettant de compenser l'absence de prime d'intéressement.


Les groupes de maison de retraite / EHPAD


Les groupes de maison de retraite : Tour d'horizon de l'univers et de l'actualité des groupes de maisons de retraite / EHPAD en France ... et ailleurs.

Besoin d'informations ?

Un conseiller vous recontacte gratuitement



© Australis 2022 - Tous droits réservés.  //  Gestion des cookies