Espace pro
Emploi | Recruteur | Formation | Fournisseurs | Agenda | Actu Produits | Tendances - Marchés | Revente LMNP
Nos Services | Qualité & Conseil | Financement | Emploi & Formation | Investissement - LMP | Achat - Vente Ehpad

Interview Monsieur Jean-Louis DAVET - MGEN

Retour sur l'initiative du colloque « L’ingénieur contre la dépendance » prévu le 20 mars 2013

Publié le 11 mars 2013
Interview Monsieur Jean-Louis DAVET - MGEN

Quand on évoque la MGEN on pense d’abord à l'éducation et aux enseignants. En quoi la MGEN est-elle concernée par les enjeux de la dépendance ?

La question de la dépendance concerne directement un grand nombre de nos concitoyens, et parmi eux, une partie importante des 3 millions de mutualistes MGEN : les personnes âgées ou affectées par un handicap lourd mais aussi leurs proches, ceux que l’on appelle les « aidants familiaux ».

Notre mission est de mettre en place des mécanismes de solidarité qui les aident à faire face : des garanties assurantielles et de l’assistance, notamment de l’aide à domicile. Nous devons aussi les accompagner au quotidien, par exemple lorsqu’ils cherchent à s’orienter vers les bonnes structures médico-sociales.

En tant que gestionnaires d’établissements de soins accueillant des personnes dépendantes, dont 8 EHPAD, nous sommes enfin intéressés par toutes les innovations en matière de gérontologie et, puisque c’est le sujet du colloque, de gérontechnologie.

 

Comment est né ce colloque traitant d’un sujet aussi pointu faisant le lien entre la technologie et la dépendance, véritable enjeu de société ?

Ce n’est pas un sujet pointu, bien au contraire ! La population vieillit et notre pays peine à trouver les moyens de se réindustrialiser. Lorsque l’on confronte ces deux données, on comprend tout l’enjeu. Créer une filière industrielle au service des personnes dépendantes permettrait de répondre à la fois à une question de société majeure et de contribuer à la relance de l’économie.

Avec Ingénieurs et Scientifiques de France, nous sommes convaincus qu’il faut rassembler autour de la table tous les acteurs, publics et privés, institutionnels, académiques et économiques. Nos visions sont complémentaires. Notre proximité avec les mutualistes et les patients nous donne la connaissance de leurs besoins tandis que les ingénieurs et les industriels ont la faculté de mettre en œuvre les solutions technologiques.

 

La MGEN possède des établissements d’hébergement pour personnes âgées dont des EHPAD et des USLD.
Quels sont les autres engagements de la MGEN vis-à-vis des seniors et des personnes âgées ?

La MGEN est précurseur en matière d’assurance dépendance. Depuis 2010, son offre inclut offre une garantie pour tous les adhérents, qui n’est pas optionnelle. Fondée sur une logique intergénérationnelle et solidaire, elle permet à plus de deux millions de personnes d’être couvertes pour un coût individuel équivalent à moins de 2 € par mois. C’est en privilégiant le long terme et en pariant sur la mutualisation plutôt que sur la segmentation des risques que nous parvenons à un tel résultat.

 
Le colloque abordera la question de l’innovation technologique au service des personnes dépendantes. Pouvez-vous nous donner quelques exemples concrets d’innovations possibles, par exemple au sein de vos EHPAD ?

On sait déjà que des robots pourraient compléter l’action des personnels soignants pour distribuer des médicaments, lever des personnes invalides… On peut aussi rêver à ce que les exosquelettes militaires aient une deuxième vie plus pacifique, et équipent des personnes dépendantes pour qu’elles recouvrent un part d’autonomie.

 

Envisagez-vous de proposer des initiatives à vos sociétaires dans le domaine de l'adaptation de l'habitat des seniors ?

Nous y réfléchissons. Nous sommes notamment attentifs à l’expérience menée dans la Creuse, où nous avons un EHPAD. Le Conseil Général y organise l’équipement de maisons avec des « packs domotiques », qui incluent de la télésurveillance en liaison avec un centre d’appel. 500 packs ont été installés, 2000 sont prévus à terme.

Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées nous paraît essentiel. C’est un souhait de la plupart d’entre elles. Cela correspond à notre vision d’une société plurielle qui valorise les liens intergénérationnels. Et, c’est important, rester à son domicile est économiquement moins coûteux que d’être hébergé dans un établissement spécialisé.


Cap sur les technologies qui vont changer la vie des seniors et personnes âgées


Gérontechnologie : Revue des dernières innovations, travaux de recherche dans les technologies appliquées à l'amélioration de la vie des personnes âgées

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).



© Australis 2019 - Tous droits réservés.
FERMER