Parcours de vie de la personne âgée et Libre choix

Brigitte BOURGUIGNON échange avec les membres du Cercle Vulnérabilités et Société

Publié le 17 décembre 2020
Parcours de vie de la personne âgée et Libre choix

La question du libre choix des personnes âgées a été mise en lumière par la crise sanitaire qui a conduit notre pays à prendre des décisions difficiles pour faire face à la première vague de la Covid-19. En effet, la volonté de protection de ces personnes vulnérables, à domicile et dans les EHPAD, a parfois été vécue comme une privation de libertés et une négation de leurs droits.

Brigitte BOURGUIGNON, ministre déléguée chargée de l'Autonomie a ainsi participé, jeudi 17 décembre, à une rencontre en ligne organisée par le Cercle Vulnérabilités et Société afin d'échanger autour du libre choix de la personne vulnérable.

Le confinement en chambre, souvent décidé par les directions d'établissement lors de la première vague, a notamment catalysé les tensions éthiques. La ministre a rappelé que des enseignements avaient été tirés et qu'un choix différent a été encouragé pour faire face à la deuxième vague : « protéger sans isoler ». L'ensemble des décisions prises se font désormais dans le respect de cette doctrine.

La campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, qui s'ouvrira dans les prochaines semaines, pose les questions du libre-choix et du consentement avec davantage d'acuité car elle visera en priorité les personnes âgées résident en EHPAD. Brigitte BOURGUIGNON a affirmé que « personne ne sera vacciné contre sa volonté et que le consentement sera systématiquement recherché. Il ne doit pas seulement s'appliquer pendant les périodes d'exception mais doit s'exercer de manière continue. »

Au-delà de la crise sanitaire et de ce qu'elle nous impose il faut agir pour l'après : agir sur les formations initiales et continues des professionnels du médico-social, agir sur les représentations, mais également lutter contre l'âgisme pour changer de regard sur la vieillesse. Les personnes âgées, comme tout citoyen, sont libres d'exprimer des choix.

Par ailleurs, la ministre déléguée marque son engagement sur les questions d'éthique en confiant une mission à Fabrice Gzil, Responsable du pôle réseaux et observatoire à l'Espace de réflexion d'Ile de France. Ce dernier est chargé d'élaborer un document-repère afin d'accompagner les établissements face à leurs dilemmes éthiques. La question du libre choix est au cœur de ces travaux.

La nécessité d'intégrer le vieillissement et ses spécificités dans toutes les politiques publiques est également essentielle.

L'enjeu, aujourd'hui, est donc triple. Il faut :

  • réaffirmer les droits personnes âgées
  • transformer la politique de prise en charge de ces personnes, outiller les acteurs de terrain et accompagner les territoires dans leur transition
  • mobiliser la société toute entière autour du sujet du grand âge : c'est le sujet de tous

« Favoriser le libre choix des personnes âgées tout au long de la vie, faciliter le « bien vieillir », sera le fil rouge de mon action » a conclu Brigitte BOURGUIGNON.


Dépendance et 5ème risque


Dépendance et 5éme risque : société et viellissement,accueil et accompagnement des personnes âgées, couverture de la dépendance, enjeux démographiques

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

En cliquant sur le bouton ENVOYER vous acceptez d’être contacté par mail ou téléphone par les opérateurs de résidences services répondant à votre demande

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).



© Australis 2021 - Tous droits réservés.
FERMER