Premier observatoire des retraités de l'artisanat :

Des artisans retraités satisfaits de leur qualité de vie, des disparités persistantes entre les chefs d’entreprise et leur conjointe

Publié le 18 juin 2014
Premier observatoire des retraités de l'artisanat :

La MNRA, 1ère mutuelle de retraite et de prévoyance des indépendants et la FENARA qui regroupe l'ensemble des associations de retraités de l'artisanat ont confié à l'institut BVA la réalisation du premier Observatoire des retraités de l'artisanat. Une enquête inédite dont les résultats dessinent un portrait précis de cette population très peu étudiée. Principal enseignement de cette première enquête : les retraités de l'artisanat font état d'une bonne qualité de vie, même si des disparités importantes persistent entre les chefs d'entreprise et leur conjointe.

Retraite, santé, pouvoir d'achat, autonomie... autant de questions qui sont au cœur du quotidien des retraités de l'artisanat.

La FENARA qui les représente et la MNRA qui les accompagne pour leur protection sociale complémentaire ont voulu en savoir plus. C'est pourquoi les deux acteurs ont choisi de créer l'observatoire des retraités de l'artisanat et de leur conjoint, dans le cadre du partenariat qui les associe depuis 2011.

Ce qu'il faut retenir...

  • Les retraités de l'artisanat témoignent d'une bonne anticipation de leur retraite

En effet ils sont 38% à avoir préparé leur retraite financièrement avant 40 ans, un chiffre proche de l'ensemble des retraités français qui sont 36% à avoir eu cette même démarche avant 40 ans. Fort de cette expérience, ils sont encore plus nombreux à inciter leurs cadets à anticiper encore davantage cette préparation, 69% déclarent qu'ils recommandent de se préoccuper de la retraite avant 40 ans.

« L'Observatoire montre par exemple que 2/3 de personnes interrogées ont préparé leur retraite avec 1 ou plusieurs produits d'épargne. Un chiffre à rapprocher des 47% de travailleurs indépendants qui détiennent un contrat retraite Madelin.», commente Marie-Jeanne Amata, Directeur général de la MNRA.

  • Des disparités sensibles persistent entre les chefs d'entreprise et leur conjointe en matière de préparation à la retraite

Si les retraités de l'artisanat sont globalement nombreux à avoir anticipé leur vie à la retraite (38%), elles n'étaient que 20% de conjointes à s'être préparées financièrement à cette période et près de 30% à préciser ne pas l'avoir vraiment préparée (14% pour les chefs d'entreprise). A noter également que 36% seulement des conjointes bénéficient d'une retraite à taux plein.

« Ce constat nous conforte dans la démarche de conseil que nous avons auprès des artisans, en proposant notamment un diagnostic en protection sociale gratuit au chef d'entreprise mais aussi à son conjoint. », poursuit Serge Crouin, Président de la MNRA qui insiste sur le fait « qu'en tant que spécialiste de la protection sociale, nous assurons la promotion du statut du conjoint, devenu obligatoire depuis 2005. »

  • Les retraités interrogés sont plus distants par rapport à la problématique de la perte d'autonomie ou des obsèques

Chiffre marquant, 63% des personnes interrogées n'évaluent pas le coût engendré par un état de dépendance. Ce chiffre correspond exactement au pourcentage de retraités qui disent ne pas avoir mis d'argent de côté via une garantie qui permettrait de couvrir ce risque.

Serge Thivenin, Président de la FENARA, peu surpris par ce chiffre considère que « la société doit s'adapter au vieillissement de la population autour de 5 axes : garantir une prise en charge publique de la dépendance dès 2015 - affecter totalement la contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie - inciter à la souscription d'une assurance dépendance facultative - renforcer le soutien aux aidants et faciliter le choix entre maintien à domicile et hébergement en institution. »

Sur les obsèques, le constat montre également que seuls 18% des retraités interrogés ont choisi une solution concrète assurant la prise en charge anticipée et organisée des obsèques, même s'ils sont en tout 35% à avoir pris des dispositions de tout ordre (constitution d'économies...)

  • Des retraités plutôt satisfaits de leur santé...

En effet, plus de 8 retraités sur 10 déclarent se considérer en bon, voire, très bon état de santé. Ils sont également peu (9%) à rencontrer des difficultés à se faire soigner soit un peu moins que l'ensemble des retraités français (13%)...Et encore moins nombreux (4%) à envisager de changer de complémentaire santé.

  • ... et qui font état d'une bonne qualité de vie

Ils sont près de 9 retraités sur 10 à se déclarer satisfaits de leur qualité de vie à la retraite, la principale source d'insatisfaction pour les autres étant les problèmes financiers.

Marie-Jeanne Amata déplore toutefois « les disparités, comme tout au long de la vie entre les chefs d'entreprise et leur conjointes, entre les hommes et les femmes. Ainsi parmi ceux qui nous disent avoir des problèmes relationnels ou vivre dans un mauvais environnement, une large majorité sont des conjointes ».

  • 1/3 des retraités de l'artisanat adhère à une association

Ils sont effectivement 34% à déclarer adhérer à une association dont 65% dans le domaine culturel ou des loisirs. La défense de leurs droits de retraités est importante à leurs yeux, ils sont 27% à trouver que c'est la priorité d'une association de retraités de l'artisanat. Peu s'y engagent toutefois (14%).

P.J. / Dossier de presse complet + présentation des résultats de l'étude


Caisses de retraite


Caisses de retraite - liste et annuaire

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.


Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mention légales en bas de page).



© Australis 2018 - Tous droits réservés.
FERMER