Avez vous la bonne MUTUELLE SENIOR?
Réduisez le cout de votre mutuelle !
En savoir +

Cambriolages : comment s'en prémunir durant les fêtes ...

et s’en remettre le mieux possible

Publié le 29 novembre 2023

Maisons désertées à l'occasion de rassemblements familiaux, cadeaux hors de prix... les fêtes de fin d'année sont du pain béni pour les cambrioleurs, qui s'en donnent à cœur joie, qu'importe le traumatisme subi par leurs victimes. Pour se remettre d'une telle mésaventure, mieux vaut pouvoir s'appuyer sur une bonne assurance habitation, qui prend en charge les dommages tant matériels que psychologiques.

Un toutes les trois minutes : en France, le nombre de cambriolages ne cesse d'augmenter. D'après le service statistique ministériel de la sécurité intérieure, plus de 211 000 cambriolages de logements auraient été perpétrés dans le pays l'année dernière, soit une hausse de +11% par rapport à l'année précédente. Un fléau qui n'épargne aucun territoire, même si certains départements ont enregistré une hausse spectaculaire du phénomène - ainsi, par exemple, de la Mayenne, avec une augmentation des cambriolages de +78% en 2022 - et d'autres, au contraire, un léger repli (-17% en Lozère).

Tendance encore accrue à l'approche des fêtes, période durant laquelle de nombreux Français se tournent, pour protéger ce qu'ils ont de plus cher, vers des entreprises spécialisées de blindage, de télésurveillance ou de gardiennage. Le secteur est en plein boom et les particuliers ont l'embarras du choix. Attention, cependant, à ne pas confier la protection de son logement à une société qui ne bénéficierait pas de l'expérience et de toutes les autorisations légales pour exercer cette activité : très encadré, le métier nécessite de pouvoir présenter toutes les garanties requises (formation des personnels, traitement des images de vidéo-surveillance, etc.). Mieux vaut donc, au moment de choisir un prestataire, se tourner vers les entreprises qui ont pignon sur rue, comme Verisure ou Homiris.

L'assurance habitation, une condition sine qua non pour se tranquilliser

Portes blindées, capteurs, caméras - et même la fameuse technique du linge astucieusement laissé à pendre dans le jardin... Pour rassurantes qu'elles soient, aucune de ces précautions ne protège de manière infaillible contre les voleurs. Si prévenir un cambriolage est important, en « guérir » l'est tout autant. Souscrire à une assurance habitation de qualité est alors essentiel, quelle que soit sa situation personnelle (propriétaire, locataire, etc.). Une démarche a priori rébarbative, mais qui peut désormais s'effectuer entièrement en ligne, sans avoir à se déplacer plusieurs fois en agence pour se renseigner et signer un contrat. A l'image de FRIDAY, plusieurs « néo-assureurs », ces acteurs qui reposent sur un modèle 100% en ligne, proposent ainsi une assurance habitation complète et entièrement dématérialisée.

En général moins chères que leurs concurrentes traditionnelles (car ne supportant pas les mêmes charges - personnels, loyers, etc. - que ces dernières), les assurances en ligne n'en couvrent pas moins l'ensemble des risques habitation : dégâts des eaux, incendies, ouverture de porte bloquée et, selon la formule, vol et vandalisme, panne d'équipements électroménagers, responsabilité civile, retour en urgence au domicile depuis l'étranger, etc. Autant de pépins, petits ou gros, que toute personne occupant un logement est susceptible de rencontrer au cours de sa vie et qu'une assurance adaptée peut aider à surmonter. Et cela vaut, bien évidemment, en cas de cambriolage, une intrusion dans l'intimité qui est souvent vécue encore plus difficilement sur le plan psychologique que du strict point de vue matériel.

Un trauma psychologique important qui nécessite parfois d'être pris en charge

Pour la plupart des victimes de cambriolage, les dommages vont bien au-delà des objets personnels ou de valeur dérobés. A la suite d'un tel événement, près de sept personnes sur dix (68%) souffrent en effet d'une forme de traumatisme psychologique ou de symptôme d'anxiété, selon une étude de l'Observatoire de la sécurité des foyers. Un cambriolage est en effet souvent perçu comme une « violation de son intimité et de son histoire personnelle », d'après les auteurs de l'étude : il s'agit d'un « choc émotionnel considérable, souvent assimilé à une agression sexuelle. Pour tout un chacun, le domicile est un endroit où l'on cherche avant tout à se sentir bien et en sécurité. Or, un cambriolage va 'abîmer' cet espace personnel ».

Sans surprise donc, les trois quarts des victimes disent ne plus se sentir en sécurité chez elles après un cambriolage, surtout quand celui-ci survient durant les fêtes de fin d'année, censées être un moment de paix et de partage. Comme pour toute expérience traumatisante, l'important est alors de ne pas rester seul et d'en parler - au besoin, à un professionnel, comme un psychologue ou un thérapeute. Et, ici encore, le choix de son assurance habitation peut s'avérer déterminant : certaines d'entre elles, comme FRIDAY, prennent en charge jusqu'à 12 séances chez un psychologue à la suite d'un sinistre, là où d'autres, comme MMA, n'en remboursent que cinq - et d'autres encore, aucune.

Mais que l'on se rassure, la probabilité d'être cambriolé durant les fêtes reste faible. Vigilance et prévoyance sont simplement de rigueur. Les bons gestes doivent être adoptés - ne pas jeter ostentatoirement, ni trop tôt, les emballages des cadeaux, par exemple - et les bons partenaires privilégiés. Certains décourageront les voleurs de passer à l'acte, et d'autres vous accompagneront en cas de difficultés, mais dans un cas comme dans l'autre, ils vous permettront de passer le plus serein des réveillons. Et pour Noël, c'est tout ce à quoi nous aspirons.


Assurances et Mutuelles


Assurances et mutuelles - liste et annuaire

Besoin d'informations ?

Un conseiller vous recontacte gratuitement




© Australis 2024 - Tous droits réservés.  //  Gestion des cookies