L'ARS rencontre les maires de Charente-Maritime pour les informer et échanger sur les thématiques de santé

La dernière rencontre organisée en 2013 s'est déroulée à Saintes, en Charente Maritime, le 28 novembre 2013.

Publié le 28 novembre 2013
L'ARS rencontre les maires de Charente-Maritime pour les informer et échanger sur les thématiques de santé



En partenariat avec l’Association des Maires de France, l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Poitou-Charentes organise, comme chaque année, une rencontre avec les maires dans chacun des quatre départements de la région.


Cette manifestation annuelle est l’occasion, pour l’ARS Poitou-Charentes, de présenter et d’échanger sur des sujets de santé et d’environnement.

Les rencontres organisées en 2013 avec les maires de Poitou-Charentes ont eu lieu :

  • Lundi 7 octobre à 18h à Naintré (86)
  • Mardi 15 octobre à 18h à Pompaire (79)
  • Mardi 22 octobre à 17h30 à Montmorillon (86)
  • Mardi 29 octobre à 17h à Champniers (16)
  • Jeudi 28 novembre à 9h30 à Saintes (17)



À Saintes, la rencontre coprésidée par Béatrice Abollivier, Préfète de la Charente-Maritime et Michel Doublet, président de l'Association départementale des maires de la Charente-Maritime, a permis aux maires du département d'échanger sur des sujets qui les concernent directement :

  • Actualisation du Projet Régional de Santé (PRS) et évolutions attendues sur le territoire de Charente-Maritime.

    Comme chaque année, le Projet Régional de Santé, adopté le 15 décembre 2011, est soumis à la consultation des collectivités territoriales, de la Conférence régionale de santé et d’autonomie (CRSA) et du représentant de l'État en Poitou-Charentes.

    La rencontre annuelle avec les maires permet de leur présenter les éléments du PRS susceptibles d’évoluer, afin qu’ils donnent leur avis sur ce projet de révision.

    L’actualisation 2013 du PRS concerne notamment l’organisation des soins sur le territoire, les établissements sociaux et médico-sociaux pour les personnes âgées et les personnes handicapées, et le schéma des soins ambulatoires.



    • Sujets d’actualité en santé en Charente-Maritime

      -
      Soins psychiatriques sans consentement – aménagements envisagés de la loi du 5 juillet 2011

      Durant cette rencontre annuelle, les maires présents peuvent mieux appréhender la loi n° 2011-803 du 5 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge.

      Cette réforme a deux principaux objectifs :

      Elle vise à modifier de façon substantielle les soins psychiatriques sans le consentement de la personne hospitalisée.
      En plus de l'hospitalisation complète, elle introduit un ensemble de modalités particulières de soins, comme par exemple l’hospitalisation à temps partiel ou encore les soins à domicile.

      Elle permet aussi la mise en conformité de la loi avec les exigences définies par le Conseil constitutionnel dans ses décisions du 26 novembre 2010 et du 14 juin 2011, en prévoyant notamment un contrôle obligatoire du juge.

      - Certificats de décès – procédure durant les plages de Permanence des soins ambulatoires

      Les demandes pour constat ou certificat de décès font l’objet d’une organisation expérimentale en Poitou-Charentes.
      À ce titre, elles sont traitées par le dispositif de permanence des soins ambulatoires dès qu’elles sont régulées par le 15 (SAMU/Centre 15 – Médecins généralistes), sans réanimation en 1ère intention, pour des décès à domicile.
      L’acte de décès peut être alors réalisé par le médecin d’astreinte et durant la période de permanence des soins ambulatoires.


      - Le Pacte Territoire Santé – PTS

      Le 13 décembre 2012, Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, présentait en Vienne le "Pacte Territoire-Santé" pour lutter contre les déserts médicaux.
      L'ARS Poitou-Charentes a engagé, dès lors, une démarche de concertation et de dialogue avec les élus, les professionnels de santé, les représentants des usagers, pour co-construire le Pacte Territoire-Santé en Poitou-Charentes.
      Près d’un an après le lancement de ce Pacte, l’ARS présente aux maires de Charente-Maritime les actions mises en œuvre en Poitou-Charentes pour garantir l’accès aux soins de tous.
      Parmi ces mesures, plusieurs l’ont été pour faciliter l’installation pérenne des professionnels de santé dans des zones identifiées comme fragiles en offre de soins.

      Parmi les 12 engagements du Pacte Territoire Santé, une dynamique de structuration de l’offre de soins de 1er recours se développe, à travers différents leviers d’action :

           - Le développement de la formation de maître de stage en médecine générale pour accompagner le déploiement de stages des étudiants en médecine ;
           - L’accompagnement des projets de Maisons et Pôles de santé pluridisciplinaires ;
           - L’incitation à l’installation des jeunes médecins dans les zones fragiles par la signature de Contrats d’Engagement de Service Public (qui propose des bourses aux étudiants et internes en médecine en échange d’un engagement à s’installer dans une zone déficitaire pendant une durée équivalente à celle de réception de la bourse), et de contrats de Praticiens Territoriaux de Médecine Générale (qui aide à l’installation de jeunes médecins dans ces territoires fragiles).  ;
           - La garantie d’un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes sur l’ensemble du territoire.

      - La qualité des eaux de baignades : bilan du contrôle sanitaire des baignades et établissements de bain

      Comme lors de chaque saison estivale, le contrôle sanitaire des eaux de baignades a été mis en œuvre par l’ARS sur les 89 plages et 8 baignades en eau douce que compte la Charente-Maritime.
      Pour la première année, la nouvelle directive européenne s’applique avec un mode de classement plus rigoureux.
      Par rapport au mode de classement antérieur, cela n’affecte que peu le nombre de baignades conformes à l’issue de la période de contrôle, qui s’établit à 96,6% pour 2013.

      Dans le même temps, l’ensemble des piscines du département fait aussi l’objet d’un contrôle sanitaire.
      Celui-ci s’exerce chaque mois sur les 44 établissements permanents. À partir du mois de juin, ce sont près de 500 établissements, représentant environ 1000 bassins, qui sont ouverts à la fréquentation des vacanciers et soumis au même contrôle.

      Le bilan détaillé qui est présenté lors de ce temps d’échange avec les maires est l’occasion de revenir sur le déroulement de la saison et de présenter les nouveautés du contrôle sanitaire et du classement des baignades résultant de l’application de la directive 2006/7/CE.




ARS Poitou-Charentes


Agence Régionale de Santé (ARS) - POITOU-CHARENTES

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.


Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mention légales en bas de page).



© Australis 2018 - Tous droits réservés.
FERMER