La révolte des vieux

15 février 2023
Horaire : Mercredi 15 février à 22.55 sur France 2
Catégorie : Emission TV / FILM


Infrarouge - Mercredi 15 février à 22.55 sur France 2


Présentation


La France est un pays de vieux, qui va devenir de plus en plus vieux, et qui fait semblant de ne pas s'en apercevoir.

Les chiffres sont pourtant clairs. L'espérance de vie a augmenté de 30 % ces trente dernières années. Plus de 15 millions de personnes ont déjà dépassé les 60 ans. Et, en 2050, 5 millions de femmes seront nonagénaires...

Pourtant, ces faits, personne ne veut les voir. Pire, ce vieillissement de la population est interprété comme une malédiction, une catastrophe collective. Les vieux sont les nouveaux invisibles de notre société. Des citoyens de troisième zone. Et si les vieux se révoltaient ?

Laure Adler, 72 ans, autrice, journaliste, réalisatrice, a décidé de pousser ce cri du cœur, ce cri de colère contre ce que la société fait subir aux vieux.

Être vieux n'est pas une caste, une catégorie. C'est une étape, un moment de la vie que nous connaîtrons tous, et que nous espérons tous connaître.

Son film est un manifeste, un plaidoyer.

Pour Laure Adler, l'âge est un sentiment, pas une réalité. À travers ses rencontres avec Edgar Morin, Mona Ozouf, Germaine Acogny, Michelle Perrot, mais aussi des inconnus, à travers ses voyages, en France et ailleurs, la réalisatrice nous montre d'autres voies, et nous raconte le bonheur de vieillir.

Note d'intention de Laure Adler

J'ai fêté mes 70 ans une semaine avant le confinement, du 15 mars 2020.

Ce jour-là, Emmanuel Macron a annoncé à la télévision que les personnes de plus de 70 ans devaient rester chez elles, car elles étaient les plus fragiles.

Le lendemain, mon employeur m'a signifié qu'en raison de mon âge je ne pouvais plus travailler.

Du jour au lendemain, l'âge est devenu un critère obsédant des discours des médecins et des scientifiques invités chaque jour dans les médias. L'âge comme déficit. L'âge comme obsession.

La pandémie a agi comme un révélateur sur notre pays.
Soudain, les Français ont réalisé que leur pays était peuplé de vieux ! Et ça ne leur a pas plu. Certains l'ont réclamé : pourquoi ne pas enfermer les vieux et eux seuls ?

Tout d'un coup, l'hypothèse de la discrimination d'une partie de la population sur la seule base de son âge est posée. Et, avec elle, celle d'une atteinte inédite à l'universalisme de la condition humaine. Sans que personne ne réagisse.

L'âge m'était tombé dessus, sans que je n'y ai jamais pensé avant. J'ai commencé à réfléchir, à m'interroger. Qu'est-ce qu'être vieux ? Pourquoi vivre cet âge comme une catastrophe ? Pourquoi les vieux sont-ils devenus des corps encombrants ? Nous devrions pouvoir être vieux sans être jetés aux poubelles de l'histoire postmoderne.

Ce documentaire est le prolongement de ma réflexion. Vieillir est un bonheur. La vieillesse, c'est aussi de transmettre des connaissances, tisser des liens différents, s'occuper des autres. La vieillesse, c'est gagner en détachement, connaître une certaine sérénité, ne plus vivre dans le regard des autres.

Mais ce bonheur de vieillir impose des conditions. Il passe par le respect. On n'y arrivera pas tout seul. Et on y sera tous confrontés. Alors autant chercher des solutions.

C'est ce que j'ai fait dans La révolte des vieux. Je suis allée à la rencontre de personnes âgées. Amis, ou inconnus, experts ou acteurs dans les métiers de l'âge. J'ai recueilli leur témoignage, écouté leur expérience, cherché des solutions, des possibilités nouvelles, des chemins de traverse.

Ce film est un manifeste en faveur des vieux. Je suis leur porte-voix.




INFRAROUGE sur France2

Coordonnées


Chercher dans l'agenda

Dernières dates


© Australis 2023 - Tous droits réservés.  //  Gestion des cookies