Espace pro

Journée nationale interrégime "Pour Bien Vieillir"


Les caisses de retraite mobilisées autour de la future loi d’adaptation de la société au vieillissement.
Journée nationale interrégime Pour Bien Vieillir


Journée nationale interrégime « Adaptation de la société au vieillissement : les caisses de retraite s'engagent »

Le 12 mars 2015, la Caisse nationale d'assurance vieillesse, la Mutualité sociale agricole et le Régime Social des Indépendants ont organisé une Journée nationale interrégime, consacrée à la politique de prévention que mènent les caisses de retraite et son articulation avec la future loi d'adaptation de la société au vieillissement, avec l'intervention de Mme Laurence ROSSIGNOL, Secrétaire d'Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie.

En effet, à quelques jours du débat de la future loi d'adaptation de la société au vieillissement au Sénat, cette Journée nationale était l'occasion de présenter les grands chantiers que les caisses de retraite mènent en interrégime pour prévenir, adapter et accompagner le vieillissement de leurs retraités. Présentes dès le lancement de la concertation par les pouvoirs publics, l'engagement des caisses de retraite dans la politique de prévention de la perte d'autonomie, a été reconnu dans les principales orientations du texte de loi.

Avec quelque 600 participants, l'édition 2015 de la Journée nationale interrégime a permis ainsi lors des tables rondes de revenir sur les enjeux du repérage, de l'accompagnement des retraités fragilisés, ainsi que sur ceux de la bonne coordination des acteurs de la prévention. Ces temps d'échanges ont été suivis de la représentation de la pièce de théâtre interrégime "Vieillir, c'est vivre !" qui vise à promouvoir la culture de la prévention.

En parallèle des tables rondes, était présenté le Village des Partenaires, réunissant plusieurs acteurs clés du Bien Vieillir, afin de promouvoir leurs actions en matière de prévention.

Pour plus d'informations sur

  • La journée Nationale Interrégime « Pour Bien Vieillir » : http://www.journeenationaleinterregime.fr/index.php/village-des-partenaires
  • Nouveau site d'information et de prévention des caisses de retraite : http://www.pourbienvieillir.com/


L'engagement des caisses de retraite dans une politique de prévention interrégime

L'engagement des caisses de retraite dans une politique de prévention interrégime


1. L’offre commune formalisée dans une convention

Dès le lancement de la concertation, la Caisse nationale d’assurance vieillesse, la Mutualité Sociale Agricole et le Régime Social des Indépendants, ont participé aux travaux du Comité Avancée en Âge présidé par le Docteur Jean-Pierre Aquino, au sein d’un groupe de travail dédié à la formalisation d’une offre commune de prévention clairement identifiée, au niveau national comme au plan local.

Les travaux de ce groupe ont abouti à l’élaboration de la convention « La Retraite pour le Bien Vieillir – L’offre commune interrégime pour la prévention et la préservation de l’autonomie » . Cette offre de prévention inter-régimes entend couvrir tout le champ du bien vivre l’avancée en âge.

En mai 2011, cette convention, adoptée par les conseils d’administration des trois caisses de retraite à l’issue d’une délibération commune, marque la volonté des caisses de retraite d’inscrire la préservation de l’autonomie au coeur de la politique publique de l’âge et de développer une culture active de la prévention.

En effet, forts des relations qu’ils entretiennent avec l’ensemble des retraités, dès la préparation et le passage à la retraite, les trois régimes structurent leurs interventions selon trois niveaux complémentaires :

  • l’information et le conseil pour « bien vivre ma retraite » et anticiper la perte d’autonomie, à l’intention de tous les retraités, conçus en partenariat étroit avec l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES),

  • les actions collectives de prévention de la perte d’autonomie – ateliers mémoire, anti- chute, nutrition, etc. – en direction de publics ciblés, mises en place par des structures inter-régimes implantées sur l’ensemble du territoire,

  • la proposition d’une évaluation globale des besoins à domicile pour les retraités fragilisés (Gir 5 et 6) sollicitant des aides pour favoriser la préservation de leur autonomie à domicile et un accès à des prestations individuelles adaptées à leurs besoins.


La dynamique interrégime ainsi impulsée a donné lieu à la création d’un comité de pilotage de coordination des politiques d’action sociale et de prévention de la perte d’autonomie en faveur des retraités fragilisés CNAV-MSA-RSI le 17 juillet 2012.

Cette instance paritaire où siègent les présidents des trois régimes, des  administrateurs désignés par les conseils d’administration des caisses nationales, les directeurs et directeurs d’action sociale, se réunit à échéances régulières pour définir les priorités et actions à mener sur les territoires au plus près des retraités.

Ce comité poursuit un double objectif :

  • piloter le déploiement des coopérations inter-régimes sur l’ensemble du champ de la préservation de l’autonomie,

  • donner une meilleure visibilité aux dispositifs d’action sociale des caisses de retraite tant vis-à-vis des retraités que vis-à-vis des pouvoirs publics et des partenaires institutionnels intervenant sur le champ de la prévention de la perte d’autonomie.

2. Les engagements des caisses de retraite

A travers cette offre commune, la CNAV, la CCMSA et le RSI prennent 5 engagements pour aider leurs retraités à bien vivire leur retraite et préserver leur autonomie :

  • Informer et conseiller les retraités sur des thématiques telles que la nutrition, la mémoire, l'équilibre, le sommeil, l'activité physique, le logement, en proposant, sur l'ensemble du territoire :
    - des supports d'information (brochures, vidéos...) et des conférences de sensibilisation ;
    - des ateliers en petit groupe, pour des conseils personnalisés.

  • Proposer une évaluation globale des besoins à domicile, si des difficultés apparaissent au quotidien. En fonction de l'évaluation, les caisses de retraites proposeront :
    - des prestations utiles au bien-être dans des domaines variés : aides à la vie quotidienne, aides aux loisirs, aides aux transports, assistance sécurité, etc...
    - des aides pour améliorer la qualité de vie à domicile : particpation financière à l'achat/pose d'aides techniques, aides pour les travaux d'adaptation du logement.

  • Accompagner les retraités dans les situations particulièrement difficiles (perte d'un proche, retour à domicile après une hospitalisation...).

  • Favoriser le développement de logements adaptés au vieillissement, garantissant davantage de sécurité et de services : loyer-logemetns, Marpa, etc.

  • Simplifier les démarches en collaborant avec de nombreux partenaires dont les collectivités territoriales.


La brochure « Nos 5 engagements pour prévenir la perte d’autonomie des personnes âgées » est disponible sur le site www.pourbienvieillir.fr

3. Les actions interrégimes rassemblées sur un nouveau site Internet

Depuis le 10 mars, un nouveau site www.pourbienvieillir.fr est mis en ligne. Sous la bannière commune des caisses de retraite, ce site regroupe et présente l’ensemble des actions de prévention mises à disposition du public pour aider les assurés à bien vieillir et prévenir la perte d’autonomie. Les internautes peuvent également y découvrir les lieux de vie collectifs (logements-foyers, Marpa, ou tout autre type d’habitat regroupé) existant sur le territoire.

Ce site évoque également le programme d’information mis en place par les caisses de retraite avec l’Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé (Inpes).
Ce programme comprend un site internet www.reponses-bien-vieillir.fr, une websérie et des brochures pour encourager les seniors à devenir acteurs de leur vieillissement.

Vieillir, c’est vivre : pour changer le regard sur le vieillissement

Lors de la Journée nationale interrégime la pièce de théâtre « Vieillir, c’est vivre », proposée par les caisses de retraite a été jouée.

Conçu par les caisses de retraite en région Aquitaine, avec la compagnie de théâtre  «Cinquième Saison Production», ce spectacle musical et burlesque, interprété par deux comédiens, Raphaëlle SAUDINOS et Mathieu DURAND, est suivi d’une conférence avec un psychologue pour expliquer et faire réagir le public.

Pour plus d’infos sur cette pièce :

  • http://www.pourbienvieillir.fr/actualites/du-theatre-contre-les-idees-preconcues-sur-la-vieillesse/
  • https://www.youtube.com/watch?v=wLjmZuxQh8k


A noter :

Cette pièce est notamment programmée en 2015-2016 comme suit :

  • Pertuis (Vaucluse) le 27 avril 2015,
  • Clermont-Ferrand le 11 mai 2015,
  • Nancy le 26 mai 2015,
  • Lignières (Cher) le 7 septembre 2015,
  • Bourg-les-Valences (Drôme) le 14 septembre 2015,
  • Besançon le 3 novembre 2015,
  • Bordeaux le 28 janvier 2016.


4. Les réalisations interrégimes en chiffres

L’ensemble des actions engagées par les trois régimes de retraite réunis, la CNAV, la MSA et le RSI, a permis à :

  • 260 000 retraités de participer en 2013 à des actions de prévention (ateliers, réunions, forums…) sur l’ensemble du territoire.

  • 250 000 retraités de bénéficier d’une évaluation globale de leurs besoins en 2013.
    Pour mieux répondre aux besoins des retraités les plus fragiles, les caisses de retraite se sont dotées de la grille Fragire (en annexe), un outil de mesure de la fragilité et de ses causes. Cet outil, axé sur le ressenti de la personne, remet le retraité au centre du dispositif d’évaluation.

  • 500 000 retraités de bénéficier d’aides individuelles destinées à favoriser le maintien à domicile, dont 70 000 retraités ayant été confrontés à une situation particulièrement difficile.

De plus, en 2013, 245 projets ont été soutenus en matière d’adaptation du logement (foyers-logements, Marpa, etc) et plus de 80 millions d’euros de prêts à taux zéro ont été accordés pour financer des lieux de vie collectifs, logements intermédiaires entre le domicile et les EHPAD, afin de favoriser les résidences autonomie.


 



La reconnaissance de l'engagement des caisses de retraite par la loi d'adaptation de la société au vieillissement

La reconnaissance de l'engagement des caisses de retraite par la loi d'adaptation de la société au vieillissement


L’offre commune interrégime pour la prévention et la préservation de l’autonomie s’inscrit en parfaite cohérence avec les orientations de la future loi d’adaptation de la société au vieillissement. Lancée en novembre 2013, la concertation sur la future loi a permis aux caisses de retraite de souligner l’importance d’une politique de prévention graduée et représentative de toutes les dimensions du Bien vivre ma retraite (santé, vie sociale, habitat, etc).

1. Le rôle des caisses de retraite dans le repérage, la prévention et l’accompagnement des retraités fragilisés

En raison de leurs missions d’opérateur retraite et de service des pensions, les caisses de retraite possèdent tous les atouts pour répondre aux objectifs d’anticipation et de prévention du vieillissement :

  • Elles connaissent et accompagnent les assurés de la préparation de la retraite et tout au long de leur vie à la retraite : les caisses de retraite ont des canaux d’échange naturels avec les 15 millions de retraités et diffusent des messages de prévention, contribuant ainsi à changer le regard sur le vieillissement.

  • De part leurs compétences « santé-sociales », et à travers la mobilisation de leurs bases de données, les caisses repèrent les populations à risques (isolement social et veuvage, minima sociaux et faibles revenus…).

  • Les caisses de retraite se sont dotées d’observatoires régionaux des risques de fragilité qui leur ont permis, d’ores et déjà, de repérer en 2013, 112 000 retraités à risque de fragilité pour leur proposer un parcours de prévention (ateliers de prévention, accompagnement social, etc).

  • L’article 6 de la future loi d’adaptation de la société au vieillissement prévoit de renforcer ces capacités de ciblage et de croisement de données maladie/vieillesse, dans le respect des exigences de la CNIL.


2. Une politique partenariale multithématique

Les caisses de retraite portent une politique de prévention multithématique : la prévention des effets du vieillissement nécessite une approche plurielle combinant la prise en compte des déterminants socio-environnementaux et des comportements individuels dans le développement de la prévention. Concrètement, les caisses de retraite développent :

  • Une information non exclusivement tournée vers les questions de santé : projet de vie à la retraite, logement, lien social, environnement, etc.

  • Des ateliers de prévention sur différentes thématiques comme l’engagement et le lien social, le logement, l’utilisation des nouvelles technologies, la sécurité routière, etc.

  • Des aides individuelles qui ne se traduisent pas que par des aides humaines (aides autour de l’adaptation et de l’aménagement du logement pour favoriser l’autonomie, conseils de prévention à domicile, lutte contre l’isolement social, etc.


Les caisses de retraite ont développé une politique partenariale active pour contribuer au décloisonnement des acteurs et structurer leur politique en complémentarité :

  • avec les Conseils départementaux : plus de deux tiers des départements ont conclu une convention de partenariat avec les caisses, notamment pour faciliter l’échange d’information sur les bénéficiaires d’aide (non cumul des prestations, réalisé dans 80% des départements), développer la reconnaissance mutuelle des évaluations, le contrôle croisé des structures d’aide à domicile, les financements conjoints d’ateliers de prévention, les formations communes des évaluateurs, etc.


Au niveau national, les coopérations sont étroites avec l’Assemblée des Départements de France et la Caisse nationale de solidarité (CNSA) notamment.

  • Avec l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) : depuis 2011, un partenariat Cnav / ANAH prévoit de mettre les capacités de ciblage et de repérage des besoins au service des programmes de l’ANAH et des cofinancements pour adapter les logements au vieillissement.

  • Avec l’Assurance Maladie : pour développer une politique d’information « santé-sociale » et renforcer les capacités de ciblage et de repérage des publics et consolider les mécanismes conjoints d’accompagnement des situations de rupture et de détresse sociale. Le partenariat entre la Cnamts et la Cnav est formalisée autour du plan proximité autonomie de l’avancée en âge. Un Atlas des fragilités (1) a été réalisé en commun pour représenter une cartographie des
    personnes en situation de fragilité. Cet outil commun devrait être partagé en interrégime avec le réseau des caisses de la MSA et du RSI.

    (1) Atlas consultable en
    https://www.lassuranceretraite.fr/cs/Satellite/PUBQSN/Qui-Sommes-Nous/Documentation-Institutionnelle/Rapports-Documents-References?packedargs=null

  • Avec les retraites complémentaires : les régimes de base développent de manière commune leurs interventions et ont structuré un partenariat et une coordination de leurs interventions avec l’AGIRC et l’ARRCO pour prévoir une planification croisée de leurs actions sur les territoires et coordonner leurs aides individuelles.

Les partenariats sont également noués avec d’autres acteurs-clés que sont le secteur de l’aide à domicile, les acteurs associatifs présents notamment sur la thématique de la lutte contre l’isolement social (MONALISA), les agences proposant des réponses adaptées aux besoins des personnes âgées (ANCV, etc.).

Enfin, les caisses de retraite ont développé des coopérations avec les acteurs de la recherche sur les politiques du vieillissement, afin de renforcer leur connaissance des besoins et de systématiser les démarches d’évaluation et de mesure d’impacts dans la mise en oeuvre de leurs missions.


En savoir plus Publié le 16 mars 2015

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Caisses de retraite

Caisses de retraite

Caisses de retraite - liste et annuaire

Rechercher sur capgeris

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez CapResidencesSenior.com  sur Google+, l'actualité du logement pour seniors et des résidences avec services pour seniors
Suivez notre flux RSS
réduire ses frais de succession



© Australis 2017 - Tous droits réservés.
FERMER