Lancement de l'Appel à Projets Santé 2012 dans les Alpes Maritimes

Le Conseil Général encourage les innovations dans le domaine de la santé

Publié le 07 décembre 2011
Lancement de l'Appel à Projets Santé 2012 dans les Alpes Maritimes

Le Conseil général des Alpes-Maritimes a lancé le 28 novembre 2011 un nouvel appel à projets destiné à soutenir les équipes médicales et scientifiques du département dans leurs projets innovants.

Les meilleurs projets dédiés à la recherche médicale et aux améliorations en matière de dépistage, diagnostic ou prise en charge de pathologie comme le cancer ou la maladie d'Alzheimer, bénéficieront d'une subvention du Département.

Les candidats, établissements de soins ou associations, peuvent déposer leur dossier jusqu'au 6 janvier 2012.

Rappelons que depuis 2006, le Conseil général a consacré 18 millions d'euros à la réalisation de 107 appels à projets en matière de santé et que cette initiative a été récompensée de la Marianne d'or en 2006.


LE NOUVEL APPEL A PROJETS SANTE des ALPES MARITIMES

L'assemblée départementale, dans sa séance du 20 décembre 2010, a souhaité poursuivre sa politique volontariste en matière de santé en votant le principe d'un nouvel appel à projets santé pour l'année 2012.

Le lancement de ce nouvel appel à projets est un moment fort pour le Conseil général, car il est l'occasion d'adresser un double message :

  • Un message de confiance et de reconnaissance, à l'ensemble de la communauté médicale du départementale
  • Un message d'espoir pour tous les habitants du département, et particulièrement pour ceux qui sont frappés par la maladie


Il s'agit pour le Conseil général, au-delà de ses compétences obligatoires, de doter les équipes médicales et les chercheurs des établissements de soins publics ou privés de notre département, de moyens matériels élargis et modernisés, pour un montant de 3 000 000 €.

L'objectif est de favoriser ou d'accompagner des projets innovants visant à l'amélioration de la santé, de la prévention, du dépistage, du diagnostic ou de la prise en charge des pathologies, et particulièrement du cancer et de la maladie d'Alzheimer.

Pour analyser les dossiers de candidatures et émettre les avis techniques un comité scientifique a été constitué.

Placé sous la présidence de Madame le Professeur Agnès BUZYN présidente de l'Institut National du Cancer, il réunit Monsieur le Professeur Philippe HARTEMANN, professeur de santé publique à la faculté de médecine du CHU de Nancy et Monsieur le professeur Pierre RUMEAU, de l'université de Toulouse, responsable du Groupement de Coopération Sanitaire télésanté Midi-Pyrénées, ainsi que plusieurs agents de la Direction de la Santé et des Solidarités du Conseil général.


Rappel de quelques principes

Les bénéficiaires peuvent être :

  • Des établissements de soins publics ou privés (à l'exception de ceux gérés par une société à but commercial : SARL, SA, SELARL.....),
  • Des associations déjà constituées, identifiées et enregistrées.


L'appel à projets peut concerner :

  • des innovations techniques ou technologiques,
  • le cancer
  • la maladie d'Alzheimer.


Les critères de sélection tiennent compte :

  • du réalisme technique, économique et social du projet
  • du caractère innovant du projet
  • de la compétence des équipes
  • de la pertinence de l'offre par rapport aux besoins spécifiques en matière de santé des Alpes-Maritimes



Calendrier

L'appel à projets est ouvert à compter du 28 novembre 2011
La date limite de dépôt des candidatures est fixée au vendredi 6 janvier 2012, 18 heures.

Les projets seront alors examinés et évalués par le comité scientifique.

La sélection définitive sera effectuée par la commission permanente du conseil général et annoncée en mars 2012.


L'Appel à Projets Santé 2012 des Alpes Maritimes

L'Appel à Projets Santé 2012 des Alpes Maritimes

AVEC CE 5ème APPEL A PROJETS SANTE, LE CONSEIL GENERAL POURSUIT UNE DEMARCHE INNOVANTE ET VOLONTARISTE, SANS EQUIVALENT POUR UNE COLLECTIVITE LOCALE

C'est en 2006, sous l'impulsion de Christian ESTROSI, qu'a été lancé le premier appel à projets Santé (5 M€).

Fort du succès rencontré par cette démarche, récompensée au niveau national par une Marianne d'Or en Avril 2006, le Conseil général a fait le choix d'inscrire cette politique dans la durée, avec l'objectif de faire des Alpes-Maritimes un territoire d'excellence et de référence en matière de Santé.

L'appel à projets santé (APS) a donc été renouvelé en 2007 (5 millions d'euros), 2008 (5 millions d'euros) et 2010 (3 millions d'euros).

Au total, les appels à projets ont permis d'attribuer 18 millions d'€ pour 107 projets émanant d'établissements de soins publics et privés ou d'équipes médicales et de recherche :

  • le centre hospitalier universitaire de Nice (45 projets)
  • les centres hospitaliers d'Antibes, de Cannes, de Menton (6 projets)
  • l'Université de Nice-Sophia Antipolis pour (13 projets)
  • le CNRS (13 projets)
  • le centre Antoine Lacassagne (8 projets)
  • l'institut national de la santé et de la recherche médicale - INSERM (3 projets)
  • diverses associations et Groupement d'Intérêt Professionnel (17 projets)
  • l'institut Arnault Tzanck (2 projets)



Cette synergie entre le Conseil général et la communauté médicale a permis au Département de se doter d'équipements particulièrement innovants :

  • Un système d'imagerie tridimensionnelle permettant des mesures radiologiques 3D à l'Institut d'Éducation Motrice Rossetti à Nice. (APS 2007 - 640 000 € attribués)

  • Un bloc opératoire intégré informatisé installé à l'Archet 2, qui permet à l'équipe chirurgicale de porter toute son attention au patient et qui augmente ainsi la sécurité pendant les interventions. (APS 2008 - 329 154 € attribués)

  • Un Centre de simulation médicale pour la faculté de médecine de Nice, qui permet aux étudiants et aux professionnels de santé de s'exercer à diagnostiquer et à traiter différentes pathologies et situations grâce à des outils de simulation performants et réalistes. (APS 2007 - 200 000 € attribués)

  • Un exosquelette de marche robotisée pour l'amélioration de la prise en charge rééducative des patients neurologiques hospitalisés au Centre Hélio Marin de Vallauris. Cet exosquelette est le seul existant sur le marché international. (APS 2010 - 175 000 € attribués)

  • Un laser pour l'activité de greffe par l'Hôpital d'Antibes Juan-les-Pins, qui est l'un des cinq premiers centres de France pour la greffe de cornée. (APS 2010 - 325 000 € attribués)

  • Un dispositif robotisé multi-applicatif d'assistance à la neurochirurgie utilisée par le CHU de Nice pour traiter certains troubles du mouvement : maladie de Parkinson, dystonie, tremblement. (APS 2010 - 261 000 € attribués)

  • L'acquisition par le CHU de Nice de 12 dispositifs automatisés de réanimation cardiaque (7 pour le SDIS, 4 pour le SAMU, 1 pour la réanimation médico-chirurgicale de l'Hôpital Saint-Roch) qui vont permettre d'augmenter de 20% le nombre de greffons dans le département. (APS 2010 - 171 000 € attribués)



Les appels à projets ont également permis de progresser sur les deux grandes priorité du Conseil général des Alpes-Maritimes en matière de Santé : la lutte contre le cancer et la lutte contre la maladie d'Alzheimer


Lutte contre le cancer

Ce combat reste une grande priorité du département :

  • Plus de 350 000 nouveaux cas en France en 2010.

  • Dans les Alpes-Maritimes 8 000 nouveaux cas de cancers sont déclarés chaque année.

  • Première cause de décès chez l'homme (33 % des décès masculins) et deuxième chez la femme (23 % des décès féminins).

  • Cette situation risque de s'aggraver en raison du vieillissement de la population.


Avec 60 projets portant sur la thématique cancer, mobilisant 11 M€ du Conseil général, les appels à projets ont permis au département de développer considérablement son plateau technique en matière de lutte contre le Cancer, avec par exemple :

  • Le robot chirurgical du centre hospitalier universitaire de Nice, 1er en Europe pour cette nouvelle génération, qui a permis au CHU de devenir ainsi référent pour la chirurgie robotique du cancer de la prostate. (APS 2006 - 1 000 000 € attribués)

  • Le Cyberknife (radiothérapie) du Centre Antoine Lacassagne, 2ème appareil de ce type en Europe. (APS 2006 - 600 000 € du CG attribués)

  • Du matériel « d'imagerie moléculaire par spectrométrie de masse » pour permettre au CHU de Nice d'améliorer le diagnostic des cancers, notamment du cancer des poumons. (APS 2007 - 420 000 € attribués)

  • Un nouvel accélérateur de particules (radiothérapie) au Centre Antoine Lacassagne. (APS 2007 - 468 000 € attribués)

  • Un système de micro scannographie tridimensionnelle installé à la Polyclinique St Jean de Cagnes-sur-Mer, destiné à améliorer la prise en charge chirurgicale et le pronostic des tumeurs. (APS 2010 - 300 000 € attribués)


Par ailleurs, EN PLUS DES PROJETS SOUTENUS DANS LE CADRE DES APPELS A PROJETS, le Département soutient l'installation d'équipements de pointe sur son territoire :

  • L'installation d'un Synchro-cyclotron par le Centre Lacassagne financé à hauteur de 5 millions d'euros par le Conseil général, 1 million d'euros par l'Etat, et 2 millions d'euros de la Ville de Nice/NCA.

  • La réalisation de l'Institut de la Face et du Cou, projet commun du CHU de Nice et du Centre Lacassagne.
    L'institut a ouvert le 22 août 2011.
    Le Consei général a participé à hauteur de 1 million d'euros.

  • Le nouveau projet de Centre universitaire du cancer et du vieillissement, porté par l'Université de Nice, qui permettra de développer la recherche pluridisciplinaire sur l'impact du vieillissement sur l'incidence des cancers.



Lutte contre la maladie d'Alzheimer

  • En France : 855 000 personnes en sont atteintes. 1 million de cas sont prévus d'ici 2015.

  • Dans le département : près de 16 000 personnes de plus de 75 ans atteintes.

  • Avec 27% de personnes âgées de plus de 60 ans, contre 20% en France, le département des Alpes Maritimes va devoir faire face à une augmentation du nombre de malades.


Avec 6 projets portant sur la thématique Alzheimer, mobilisant 1,7 M€ les appels à projets santé ont permis au département de développer sa politique de lutte contre la maladie d'Alzheimer, avec par exemple :

  • L'acquisition d'une caméra PET pour le diagnostic précoce de la maladie par le centre Lacassagne (APS 2008 - 1 256 000 € attribués).

  • Premier appareil PET français partiellement dédié au diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer.
    L'imagerie moléculaire PET permet de visualiser des bio-marqueurs permettant de poser, associé aux signes cliniques, le diagnostic.

  • Le financement de 3 projets de recherche du CNRS

  • Le soutien au projet Legare (lien social) de l'association Chemindessens, qui propose aux patients atteints de la maladie d'Alzheimer, à travers une plateforme multimédia, de développer des liens inter générationnels intrafamiliaux



EN PLUS DE CES PROJETS

  • Le Département soutient la création de l'Institut Claude-Pompidou à Nice, futur centre de référence pour le dépistage, le diagnostic, la prise en charge (72 lits) et la recherche.
    Ce projet, d'un montant de 21,6 M€ bénéficie d'un financement du Conseil général à hauteur de 2 millions d'euros.
    Les travaux, en cours, devraient s'achever d'ici août 2012.

  • Le Département soutient également un projet de recherche entre les équipes du CHU de Nice et de l'Université de Stanford en Californie, visant à améliorer le diagnostic. (APS 2008 - 187 000 € attribués)



Tous ces projets ont permis d'accroître le bien-être des habitants du département et d'apporter du réconfort et de l'espoir à ceux d'entre eux qui sont frappés par la maladie.

Tous ces projets ont aussi permis de stimuler l'investissement dans un secteur particulièrement porteur en matière d'innovation et de croissance économique.

C'est un choix économique stratégique pour le département des Alpes Maritimes qui a choisi de faire de la santé et du développement humain un axe de développement central de l'Eco-Vallée.

C'est aussi un choix économique stratégique pour le gouvernement, qui a choisi de consacrer 2,5 milliards d'euros du grand emprunt aux secteurs de la biotechnologie et de la santé.

Tous ces projets ont enfin permis d'accroître le rayonnement et la notoriété médicale du département des Alpes-Maritimes.

Une notoriété qui fait qu'aujourd'hui ce département est au cœur des grands choix stratégiques de l'Etat et de l'industrie en matière d'équipements de Santé :
Ainsi, le Centre Antoine Lacassagne a été retenu par l'Etat et par la société IBA pour accueillir fin 2013 le Synchro-cyclotron, appareil de protonthérapie de haute énergie, qui portera le traitement des cancers dans le département, au meilleur niveau mondial.



Conseils Généraux


Conseil généraux et maison de retraite

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.


Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mention légales en bas de page).



© Australis 2018 - Tous droits réservés.
FERMER