Espace pro

Santé mentale, santé publique


Xavier Briffault jette un pavé dans la mare des bonnes intentions
Santé mentale, santé publique

Une analyse critique des politiques de prévention en santé mentale.

Jamais notre santé mentale n'a été l'objet d'autant d'attention par les pouvoirs publics. Qu'il s'agisse de nous éviter d'être déprimés, anxieux, en burn-out, agressifs envers nous-mêmes ou autrui, de trop manger, trop boire, trop fumer, etc., le dispositif de santé publique multiplie les programmes de prise en charge de notre mal-être.

Mais cela ne suffit plus : mieux vaut prévenir que guérir, dit-on, et il s'agit désormais d'intervenir très en amont des problèmes que l'on imagine devoir survenir. Dès notre naissance, et même avant, par exemple en formant les futurs parents à des méthodes d'éducation permettant d'obtenir des enfants garantis sans troubles mentaux ni comportementaux...

Les intentions sont bonnes. C'est évidemment pour notre bien et pour celui des autres que l'on se préoccupe de nous apprendre les bons comportements. Mais le bien qui est ainsi visé s'articule à une définition de la bonne vie, du bon humain, sur laquelle il est impératif de porter un regard critique, comme sur les moyens utilisés pour y parvenir, tant ce dispositif est susceptible d'avoir des conséquences majeures sur nos vies.

C'est l'objectif que se donne cet ouvrage, qui jette le pavé d'une analyse critique, statistiquement, sociologiquement et épistémologiquement informée, dans la mare des bonnes intentions santémentalistes.

Les + de l'ouvrage

  • Une analyse méthodologique, éthique, sociologique et épistémologique des interventions de santé publique en santé mentale
  • Un argumentaire complet, pluridisciplinaire appuyé sur des données empiriques
  • Un essai très documenté
  • Des interrogations salutaires sur une problématique de société (ex. quelles pratiques pour supprimer les comportements à risques chez les jeunes ?)

Pour qui ?

Cet ouvrage intéressera toute personne concernée par les prétentions de la santé publique (dont les parents), les professionnels de la prévention de la santé, santé mentale, addictions, mais aussi les professionnels de l'accompagnement des parents, du social, de l'éducation (psychologues, responsables de politiques de santé au niveau municipal, régional et national) ainsi que le milieu universitaire.


L'auteur :

Xavier Briffault est chercheur en sciences sociales de la santé au CNRS.

 Publié le 20 décembre 2016

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Dernières publications en rapport avec les personnes âgées et les seniors

Dernières publications en rapport avec les personnes âgées et les seniors

Dernières publications sur le thème des personnes âgées, de la dépendance, des seniors, du maintien à domicile, des maisons de retraite, des résidences avec services pour les seniors ...

Rechercher sur capgeris

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez CapResidencesSenior.com  sur Google+, l'actualité du logement pour seniors et des résidences avec services pour seniors
Suivez notre flux RSS
réduire ses frais de succession



© Australis 2017 - Tous droits réservés.
FERMER