Espace pro

On se trompe sur les Vieux?


Ce livre relance le débat du vieillissement et de la dépendance, alors les candidats à la présidentielle sortent du bois
On se trompe sur les Vieux?

Pierre-Marie Chapon, enseignant à Sciences Po Paris, ancien référent auprès du programme de l'Organisation Mondiale de la Santé "Villes amies des ainés" et Bernadette Oudine dressent le portrait d'une France qui n'assume pas le vieillissement de sa population et dont les industriels et les médias s'enferment dans une vision souvent caricaturale et négative des plus anciens.

Nous avons posé trois questions à Pierre Marie Chapon:

La Rédaction

Votre titre laisse penser que les gouvernements successifs n'ont pas su aborder comme il se devait le problème de la dépendance, en ne voyant que la charge et pas l'opportunité économique ?

Pierre-Marie CHAPON

La dépendance n'est qu'une partie du vieillissement mais ne doit pas être l'unique porte d'entrée. Même à 80 ans, seulement 20% des personnes âgées sont fortement dépendantes. L'enjeu est plus la fragilité et la prévention de la perte d'autonomie. Cela implique un changement de prisme. L'ouvrage démontre que pour accompagner au mieux les ainés dans nos campagnes, c'est tout le modèle économique qu'il faut revoir. La véritable question est : comment attirer des jeunes et développer le tourisme, l'agriculture, l'emploi.... ce qui induira dans un second temps de meilleurs services favorisant un écosystème positif y compris pour les plus âgés. Cela peut paraitre réducteur mais il vaut mieux d'abord développer un « center parc », créateur de 500 emplois et de l'infrastructure liée (santé, services) que de tenter de saupoudrer des actions au final peu efficientes comme on peut le voir dans le Morvan notamment.

La Rédaction

La Silver Economie, effet de bulle ?
Beaucoup de buzz et peu de concrétisations par des sociétés en pleine expansion. Comment expliquez-vous ceci ?

Pierre-Marie CHAPON

Il n'y a pas vraiment d'effet de bulle car il existe des marchés. Par contre, il y a une erreur dans la prise en compte des enjeux. L'hyper spécialisation sur la dépendance n'a pas de sens. Par ailleurs on est beaucoup trop dans un système d'expérimentations sans lendemain particulièrement sur les technologies très largement financés par les collectivités alors même qu'il n'y a pas de véritables études de marché. On conçoit les séniors comme un groupe homogène alors que nous sommes face à une population très hétérogène.
C'est comme si on parlait des jeunes : Peut-on comparer un jeune de 3 ans et un adolescent de 15 ans ?
Il faut remettre au cœur du projet la connaissance du vieillissement. Souvent, les attentes sont dans la continuité mais on peut avoir besoin de plus de services, de plus de temps, d'une meilleure explication.
Enfin, la Silver économie ne doit pas être centrée sur l'économie du vieillissement. Par exemple la navette sans conducteur Navya testée à la Confluence à Lyon ou la google car révolutionneront le transport individuel et collectif. Les répercussions seront immenses également sur le transport à la demande qui deviendra rentable et efficace pour les plus anciens.

La Rédaction

Si vous étiez président de la république, quelles seraient vos trois mesures phares pour relancer le chantier de la Silver Economie ?

Pierre-Marie CHAPON

Pour relancer la Silver économie, je changerai déjà le nom et je replacerai au centre de la réflexion le parcours de vie. Comment repenser nos villes et nos villages lorsqu'on a plus de difficultés à se déplacer ? C'est l'enjeu de la marchabilité, des offres de transports autonomes, de l'adaptation de l'habitat.

Je replacerai au cœur la notion de services pour tous les habitants mais avec la notion d'accompagnement selon les âges. Il s'agit de toute la réflexion sur les services à la personne de demain mais aussi les questions de la santé. Rappelons qu'une pharmacie ferme tous les deux jours en France, c'est grave car certains territoires sont en tension voir en désert pharmaceutique.

Enfin, dans la continuité du parcours de vie, je lancerai des réflexions pour accueillir au mieux les personnes dépendantes. Notre équipe a travaillé avec succès sur la programmation du futur village Alzheimer dans les Landes qui préfigure une nouvelle approche plus humaine. Nous présenterons ces pistes lors d'un colloque gratuit au palais du Luxembourg le 4 novembre (www.critada.org)

Synthèse de l'ouvrage

La France n'est pas à l'avant-garde sur les questions du vieillissement. Nos décideurs ont du mal à changer leur vision et ils continuent à raisonner selon les mêmes schémas très orientés sur le soin alors même que la majorité des séniors ne sont pas ou faiblement dépendants.

La loi sur l'adaptation de la société au vieillissement aurait pu être plus ambitieuse mais elle représente tout de même une grande avancée. Pourtant, elle est passée inaperçue par manque d'intérêt des média dont le sujet effraie la plupart des reponsables editoriaux. Notre société renvoie sans cesse une image négative : l'âgisme (discrimination liée à l'âge) constitue le troisième type de discrimination après le racisme et le sexisme.

Pierre-Marie Chapon, ancien référent auprès du programme de l'Organisation Mondiale de la Santé "Villes amies des ainés" et Bernadette Oudine dressent le portrait d'une France qui n'assume pas le vieillissement de sa population et dont les industriels et les médias s'enferment dans une vision souvent caricaturale et négative des plus anciens.

L'ouvrage lève concrètement le voile sur le financement peu efficient d'expérimentations au détriment d'une véritable approche humaine. Il expose la difficile prise en compte par les hommes et femmes politiques des actions à engager pour adapter la société au vieillissement. Pourtant, dans le contexte d'absence chronique de médecins, de la fermeture définitive d'une pharmacie tous les deux jours en France et de la disparition des commerces de proximité, il est urgent d'agir pour ne pas laisser mourir nos territoires.

Si le vieillissement de la population est à la fois une problématique et une chance pour les collectivités, posons nous les bonnes questions sur la réelle capacité d'actions des communes, l'approche du tourisme et du développement économique en général.

Ne laissons pas nos campagnes disparaitre avec leurs derniers vieux résidents. L'aménagement du territoire et la Silver économie offrent des solutions, à condition que nous changions notre vision et nos méthodes.

Zoom sur les auteurs

Pierre-Marie Chapon docteur en géographie aménagement et sociologue est spécialiste de la question des enjeux du vieillissement de la population. Référent pour la France auprès de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans le cadre du programme "Villes amies des ainés" jusqu'en mars 2016, il a été nommé par le gouvernement membre du conseil scientifique de la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (CNSA).

Enseignant à Science Po Paris et à l'université Lyon 3, il est également conseiller auprès de la Caisse des Dépôts sur la transition démographique. Il collabore régulièrement avec les ministères notamment dans le cadre de la loi d'adaptation de la société au vieillissement. Il dirige actuellement le cabinet VAA Conseil spécialisé dans le domaine du vieillissement et de la santé.

Bernadette Oudiné est co-auteur de l'ouvrage. Ancienne chef d'établissements prestigieux à classes préparatoires et orientés dans l'enseignement international.

Infos Pratiques:

"On se trompe sur les vieux" de Pierre-Marie Chapon et Bernadette Oudiné

Inventer demain - Site de Pierre Marie CHAPON Publié le 06 septembre 2016

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Dernières publications en rapport avec les personnes âgées et les seniors

Dernières publications en rapport avec les personnes âgées et les seniors

Dernières publications sur le thème des personnes âgées, de la dépendance, des seniors, du maintien à domicile, des maisons de retraite, des résidences avec services pour les seniors ...

Rechercher sur capgeris

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez CapResidencesSenior.com  sur Google+, l'actualité du logement pour seniors et des résidences avec services pour seniors
Suivez notre flux RSS
réduire ses frais de succession



© Australis 2017 - Tous droits réservés.
FERMER