Espace pro

Interview de Madame Maryse DUVAL, Directrice Générale GROUPE SOS Seniors


A la découverte de ce groupe associatif, en plein développement, qui fête ses 30 ans d'existence.
Guide des maisons de retraite avec Capgeris, portail d'information pour les  personnes agées : Interview de Madame Maryse DUVAL, Directrice Générale GROUPE SOS Seniors

En ce qui concerne le GROUPE SOS

La Rédaction

Comment ce groupe s'est-il constitué ?

Maryse DUVAL

  • Le groupe vient de fêter ses 30 ans
  • Au départ, en 1984, une association
  • Puis deux autres, en 1985 et 1994
  • Les trois ont formé le GROUPE SOS en 1995


Depuis, le groupe n'a cessé de croître et de se développer, avec une nette accélération ces dernières années.
La personnalité du Président et Fondateur, Jean-Marc BORELLO n'est pas étrangère à ce succès !
C'est un homme engagé contre toutes les formes d'exclusion !

CRÉATION DES ASSOCIATIONS FONDATRICES

En 1984, l'association SOS Drogue International (aujourd'hui Prévention et Soin des Addictions) est créée pour développer des dispositifs de lutte contre la toxicomanie.
Un an plus tard, en 1985, l'association Habitat et Soins voit le jour pour répondre à l'épidémie croissante du Sida. L'évolution même de la maladie et des traitements l'a amenée à diversifier ses modes de prise en charge. L'association propose notamment de nombreuses solutions d'hébergement et de logement.
En 1994, le GROUPE SOS lance Insertion et Alternatives, d'abord spécialisée dans l'insertion sociale et professionnelle, qui développe aujourd'hui principalement des dispositifs dédiés aux mineurs (aide sociale à l'enfance et protection judiciaire de la jeunesse).
Ces trois associations, dites associations fondatrices, se sont rapprochées en 1995 pour organiser ensemble leurs modes d'intervention complémentaires.

CONSTITUTION DU GROUPE SOS

En 1995, ces associations fondatrices créent, en collaboration avec les services de l'Etat et la Caisse des Dépôts et Consignation, une coopérative pour répondre aux besoins de développement des associations en matière immobilière et contribuer à la mise en œuvre d'une politique de l'habitat social novatrice. Elles décident également de mutualiser un certain nombre de fonctions (comptabilité, juridique, finances, RH...) au sein d'un groupement d'intérêt économique (Alliance Gestion) - professionnalisant ainsi la gestion, le conseil et le contrôle interne de leurs activités, et générant d'importantes économies d'échelle. Un groupe est réellement constitué.

DÉVELOPPEMENT ET DIVERSIFICATION

A partir des années 2000, le GROUPE SOS accélère sa diversification, soit en créant des dispositifs innovants, soit en intégrant des organisations en difficulté ou en quête de croissance. Il s'investit notamment dans l'insertion par l'activité économique avec les entreprises d'insertion (2001), la petite enfance (2005), le conseil en développement durable (2005), la gestion d'hôpitaux (2008), la finance solidaire (2010), la prise en charge et l'accueil de personnes âgées (2011).

Aujourd'hui, le GROUPE SOS compte 350 établissements et 13 000 salariés. Il entend démontrer qu'il est possible de créer et pérenniser des activités économiques variées sans pour autant entrer dans une logique de rentabilité économique. Le GROUPE SOS fournit des services d'excellence pour tous, y compris pour les personnes les plus démunies.

La Rédaction

Quel est l'ADN du groupe : ses valeurs, ses engagements, sa dynamique,
ses ambitions... ?

Maryse DUVAL

Entreprise sociale, le GROUPE SOS met l'efficacité économique au service de l'intérêt général. Construit sur des activités de lutte contre les exclusions, le GROUPE SOS a su se diversifier progressivement et développe aujourd'hui des dispositifs d'excellence pour tous, y compris les plus démunis. Il répond ainsi aux besoins fondamentaux de la société à travers ses 5 grands cœurs de métier :

  • la jeunesse,
  • l'emploi,
  • les solidarités,
  • la santé,
  • les seniors.

Il démontre qu'il est aujourd'hui possible de bâtir une organisation solide, capable de créer et pérenniser des activités économiques tout en ayant un fort impact social. Son modèle exclut tout versement de dividendes à des personnes physiques. Cela lui permet de se concentrer sur la qualité du service rendu, notamment à travers de nombreuses innovations sociales pour répondre toujours mieux aux enjeux sociétaux de notre époque.
Que ce soit avec les pouvoirs publics, des entreprises "classiques", ou des partenaires associatifs, le GROUPE SOS inscrit son action dans une dynamique de co-construction. Fort de ses savoir-faire et des outils de gestion développés, il a ainsi intégré de nombreuses associations. Toutes ont créé des synergies, professionnalisé leurs pratiques, mutualisé leurs dépenses...
Le GROUPE SOS met l'efficacité économique au service de l'intérêt général.

Ses valeurs

  • La solidarité : venir en aide à tous types de populations fragilisées et lutter contre l'exclusion.

  • La qualité / l'excellence : rendre des services d'excellence accessibles à tous
    => projets innovants :
    Ex : établissements pour PHV, Wimoov, télémédecine, Silver Fourchette etc...

  • Le pragmatisme : il faut élaborer des structures et des projets viables économiquement, en assumant d'utiliser les outils de l'entreprise lorsque ceux-ci sont efficients. On parle de responsabilité sociale des entreprises. On pourrait aussi parler de responsabilité économique des associations, symétriquement.

  • L'engagement : celui de ses salariés, qui font le choix de l'ESS et non d'un autre secteur ; et celui du groupe, qui refuse l'atonie.

Sa dynamique

  • Croissance interne (réponse à des appels à projets, extensions...).
  • Croissance externe : intégration de nouvelles structures, soit parce qu'elles souhaitent s'adosser à un groupe pour changer d'échelle, soit parce qu'elles rencontrent des difficultés de gestion ou souhaitent changer de gouvernance.

Ses ambitions

  • Qualitatives : améliorer, jour après jour, ses actions à destination des publics fragilisés.
  • Quantitatives : développer son activité et poursuivre sa croissance, pour démultiplier des synergies déjà très présentes au sein du groupe.


Pour résumé, je vous invite à lire le dernier livre de Jean-Marc BORELLO co-rédigé avec Jean Guy HENCKEL : MANIFESTE POUR UN MONDE SOLIDAIRE qui vous emmènera vers...un monde meilleur.

Jean-Marc BORELLO écrit : « il est grand temps de remettre l'économie à sa juste place. C'est-à-dire au service du plus grand nombre, de l'intérêt général et du bien commun ». C'est donc bien la notion de « L'Economie au Service de l'Homme » .
La solution aux différentes problématiques de notre société passe par « la recherche du sens et la mise en place de nouvelles alliances entre l'État, les pouvoirs publics, la société civile et les entreprises », au-delà des clivages.
Le GROUPE SOS véhicule donc cet engagement positif pour façonner autour de lui, de nous, un monde meilleur, mêlant l'économique, le social, le sociétal et l'environnemental.

Eu égard, plus précisément, au GROUPE SOS Seniors

La Rédaction

Comment SOS Seniors s'intègre-t-il dans le GROUPE SOS ?

Maryse DUVAL

  • GROUPE SOS Seniors est une marque lancée en décembre 2013 autour d'une identité et d'une ambition commune qui permet de rendre plus visible ce pan d'activité spécifique du GROUPE SOS.
  • C'est l'un des cinq métiers du GROUPE SOS, qui est en train de se structurer (restructuration juridique - une association par métier dans les champs Seniors et Santé) -
  • C'est un champ d'activité récent pour le GROUPE SOS, qui avait ouvert 2 EHPAD centrés sur l'accueil de publics fragiles et vulnérables : travailleurs migrants pour l'un et SDF pour l'autre (on retrouve ici la spécificité du groupe à lutter contre toutes formes d'exclusion) -
  • Le Groupe SOS SENIORS intègre en 2011 l'association Hospitalor et Alpha Santé en 2012.
  • Il occupe une place importante dans l'activité du groupe (51 EHPAD, 1 foyer-logement, 2 résidences services).
  • Il est interdépendant des autres métiers. Ex : la jeunesse avec le Pari Solidaire (colocation intergénérationnelle), la santé avec les SSIAD et la télémédecine.
  • Une spécificité : la direction GROUPE SOS Seniors est à Metz, au plus près du terrain, compte tenu de la concentration de son activité dans le Grand Est (40 EHPAD dans ce secteur).
    La DRGE a été créée à ce titre en 2013.


La Rédaction

Quel est son positionnement dans le secteur de l'hébergement et des services aux personnes âgées ?
De quelle base installée d'EHPAD dispose-t-il aujourd'hui et comment est-elle répartie sur le territoire ?

Maryse DUVAL

  • 51 EHPAD pour plus de 3 200 places.
  • 11 départements.
  • Plus de 3 200 lits et places.
  • Concentration en Lorraine (37) et en Alsace (4).
  • Autres EHPAD dans la moitié nord (Oise, Seine-Maritime, Nord, Ile de France).

  • Une précision : GROUPE SOS Seniors ne se limite pas à la gestion d'EHPAD :

=> 2 SSIAD (+ 3 sur le secteur santé - proximité de gestion pour mutualisation)
=> 5 activités de portage de repas pour plus de 65 000 repas livrés par an
=> 1 foyer logement
=> 2 résidences services proches de nos EHPAD
=> Le Pari Solidaire : co-location intergénérationnelle

La Rédaction

Quelles sont ses perspectives de développement, en termes géographique et aussi « métiers & services » ?

Maryse DUVAL

  • 6 projets d'établissements à court-terme : construction et ouverture de 4 nouveaux EHPAD d'ici 2016/2017 (2 en Ile-de-France et 2 en Moselle), et reconstruction de deux EHPAD en Meurthe-et-Moselle.

  • Reprise de la gouvernance de la Fondation Sainte Marie de Douai.
    D'autres projets de reprise sont initiés : nous sommes ouverts à toute proposition d'adossement. En effet, les contraintes légales sont de plus en plus prégnantes et les petites structures isolées sont vouées à se regrouper pour pérenniser leur activité dans des conditions permettant une prise en soins des résidents qualitativement satisfaisante.

  • Développement national sur les métiers actuels du GROUPE SOS Seniors, sur les secteurs où SOS Seniors est déjà implanté, mais pas seulement.

  • Diversification de son activité :
    => Développement du logement intergénérationnel avec le Pari Solidaire
    => Développement de solutions préalables à l'entrée en EHPAD sous forme d'établissements (foyers-logements, pavillons seniors) en lien avec nos EHPAD ou en contribuant au maintien à domicile des personnes âgées avec l'idée que SOS Seniors ne peut en aucun cas se limiter à la gestion d'EHPAD et de la fin de vie.

  • De façon transversale : proposer une prise en charge intégrée de la personne âgée qui reposera sur une nouvelle vision de l'EHPAD, transformé en centre de ressources pour le domicile (animation, portage de repas, accès aux médecins...).

La Rédaction

Quelles sont les spécificités de vos établissements, au regard de la grande diversité des intervenants qui opèrent sur le marché des EHPAD ?

Maryse DUVAL

Une spécificité dans notre prise en charge des personnes âgées

  • Une action et une réflexion sur la bien-traitance.
  • Une démarche qualité importante et de grande envergure qui connaîtra une nouvelle étape cette année.
  • Une homogénéisation des prises en soins proposées dans nos EHPAD (charte « Nos engagements).
  • Des événements fédérateurs inter-établissements, tels que le clip Happy.
  • Des projets innovants sur le plan technologique. Certains de nos EHPAD font partie du projet télémédecine, d'autres sont des sites pilotes en équipements gérontechnologiques (détection de chutes, montres multifonctions, tablettes, lingettes...).
  • La volonté que l'EHPAD de demain, que nous construisons, puisse ainsi devenir une référence.
  • Et cette qualité de service, nous la mettons au service de tous (habilitation à l'aide sociale et tarifs dans les moyennes départementales).

Une volonté de mettre le salarié au cœur de nos préoccupations et de répondre à ses attentes

  • La démarche qualité de vie au travail et le CLACT, qui nous permettent, grâce au soutien de l'ARS, de mettre en œuvre les principes que nous défendons.
  • Une valorisation du travail de nos salariés, par exemple avec Silver fourchette.
  • Des événements fédérateurs et de rencontre réguliers. Ex : journées des directeurs très régulièrement, Journée du personnel SOS Seniors annuellement.
  • Ouverture aux autres métiers du groupe.

La Rédaction

Comment définiriez-vous la place et le rôle du secteur associatif dans ce domaine d'activité aujourd'hui ?

Maryse DUVAL

Indispensable

  • Une alternative au secteur privé lucratif réservé à une certaine couche de population et au secteur public et ses possibles écueils.
  • Une autonomie, une âme et des valeurs.

En pleine évolution

  • Des défis à relever : contraintes budgétaires accrues, augmentation du niveau de dépendance des résidents, concurrence croissante du secteur privé lucratif, perspectives de croissance limitées avec le développement du maintien à domicile, fragilisation des structures mono-établissement.

La Rédaction

De votre point de vue, quelles évolutions, sont à prévoir, en termes d'organisation et de fonctionnement du secteur privé non lucratif, à l'heure des contraintes budgétaires accrues liées aux difficultés de financement, et de la nécessaire optimisation des moyens en découlant ?

Maryse DUVAL

  • Une nécessaire concentration des acteurs pouvant prendre différentes formes : gouvernance partagée, fédérations d'établissements, adossement à des groupes, mutualisations, synergies (ex : services de restauration, de nettoyage, télémédecine).
    Dans le cas contraire, risque de disparition de structures ou de rachat par des grands groupes privés lucratifs - une évolution déjà bien amorcée.
  • Diversification d'activité en s'ouvrant à des seniors moins dépendants (ex : devenir acteur du maintien à domicile), créant ainsi des passerelles avec l'EHPAD.

La Rédaction

Doté d'une grande expertise et particulièrement actif dans le domaine de la lutte contre toutes les formes d'exclusion, votre groupe a été missionné en 2013 par Michèle Delaunay - alors Ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie - pour réaliser une étude sur « le vieillissement de la communauté homosexuelle, l'accueil en établissement de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) et l'usage des services à la personne pour ces personnes » :

  • Pouvez-vous nous en dire plus sur le rapport remis alors à la ministre et vos conclusions ?
  • Comment le groupe SOS Seniors se positionne-t-il concrètement aujourd'hui dans l'accompagnement de ces personnes dans leur vieillissement et/ou quels sont ses projets en la matière ?


Est-il prévu d'intégrer cette réflexion dans le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement ?

Maryse DUVAL

Rendu fin 2013, le rapport envisage le parcours de vie des personnes LGBT et identifie les facteurs spécifiques qui créent une rupture de l'égalité, et qui souvent restent et s'aggravent avec l'âge. Il aborde également la situation des personnes déjà âgées, qui ont été confrontées aux discriminations et stigmatisations, afin de leur permettre de vieillir mieux et de s'épanouir dans cette nouvelle phase de la vie.

Notre groupe a en effet coordonné une étude sur ce thème. Le premier enseignement a été d'écouter ces personnes qui se sentent stigmatisées et toujours discriminées par la société - en général. Cette population âgée aujourd'hui a vécu la discrimination et même l'illégalité de l'homosexualité avant les années 80. L'isolement des personnes est majeur et souvent plus important que celui de la population générale. Elles sont encore victimes de discrimination. La parole autour de la sexualité restant encore un tabou dans nombre de services à domicile ou d'établissements ne rend pas plus facile la parole autour de l'homosexualité. Notre credo est d'accueillir tout le monde sans jamais discriminer. Nos propositions vont dans ce sens : généraliser la parole sur la sexualité, lutter contre les discriminations, former les personnels, permettre des expériences communautaires, intégrer la question des LGBT dans MONALISA, travailler sur l'accueil des personnes vieillissantes homosexuelles (ou non) vivant avec le VIH/Sida, lever l'interdiction des soins funéraires pour les personnes séropositives au VIH, mener une recherche sociologique sur ces personnes et cette population « invisible ».
Nous espérons et faisons en sorte qu'une partie de nos recommandations trouvent un écho favorable et concret dans le futur projet de Loi. C'est déjà le cas sur certains de ces points. Nous sommes aidés dans ce sens par des associations partenaires comme Sos Homophobie et Aides.

La Rédaction

L'enjeu de l'alimentation pour les personnes âgées est important. Le GROUPE SOS Seniors a imaginé et organisé durant l'été 2014 le concours « Silver Fourchette », entre les cuisiniers de ses maisons de retraite :

  • Comment ce concours s'est-il concrètement déroulé ?
  • Quel bilan avez-vous pu en établir ?
  • Est-il promis à un renouvellement ?


Maryse DUVAL

L'idée du concours SILVER FOURCHETTE (marque déposée) a germé en 2013 mais modélisée début 2014. GROUPE SOS SENIORS souhaite, par cette contribution :

  • mettre en avant les talents et compétences des salariés,
  • promouvoir l'émulation et l'innovation en interne,
  • proposer aux Séniors une alimentation goûteuse et qualitative,
  • proposer aux âgés qui ont des problèmes de dentition ou de déglutition une alimentation variée, équilibrée et agréable à déguster.

La première épreuve se déroulait dans l'Etablissement où étaient jugés la décoration de la salle de restaurant, le menu dont la thématique imposée était « Saveurs d'Automne », la qualité et la présentation des mets qui devaient être déclinés également en texture modifiée.
Ensuite des 1/2 finales par secteur géographique, dans un lycée professionnel : dans ce cadre, les jeunes apprentis servaient de commis à nos chefs : les échanges ont été riches et intenses. Enfin la finale s'est déroulée au CFA de METZ : nous avions adressé 10 jours avant la liste d'un panier qui devait servir à concocter le menu élaboré par chaque cuisinier, qui en avait profiter pour faire goûter aux résidents et au personnel.
Tous nos résidents ont suivi le parcours de leur cuisiner ; les résidents, à chaque sélection étaient représentés et ce jusqu'en finale !
La remise des prix a eu lieu lors du colloque de l'approche non médicamenteuse des maladies d'Alzheimer organisé par AGE VILLAGE. Les finalistes, qui se sont tous déplacés, étaient ravis d'avoir participé à ce concours si médiatisé.

Nous n'avions pas mesuré que cette épreuve, «un concours», impliquait pour nos cuisiniers, notre personnel de se mesurer, de «s'affronter» entre eux. Mais finalement, tous se sont prêtés bien volontiers à cette opération qui a créé des liens entre eux et leur a donné l'envie de se retrouver, d'échanger, de performer !

Nous avons ouvert le concours pour 2015/2016 aux EHPAD privés à but non lucratif et donc avons signé un partenariat avec la FEHAP. 150 établissements ont répondu présents et participent au concours.

Le concours est parrainé cette année par le chef de cuisine Thierry Marx.



La Rédaction

Le GROUPE SOS s'engage globalement pour améliorer le quotidien des personnes âgées et développer des solutions innovantes, notamment en matière d'animation :

  • Le tube "Happy" de Pharrell Williams a fait le tour de France... et s'est arrêté dans les maisons de retraite du Groupe SOS : pouvez-vous nous en raconter l'histoire ?
  • Avez-vous d'autres projets en cours ou à venir à nous annoncer ?

Maryse DUVAL

Nous en avions assez de lire et d'entendre des critiques négatives sur « LES MAISONS DE RETRAITE », la maltraitance....c'est tellement facile ! D'autant que dans un monde où, en 2050, 50 % de la population aura plus de 60 ans, qui de nous œuvre pour s'occuper bénévolement de ses voisins âgés ou pour créer des animations dans les maisons de retraite voisines ?
Nous avons voulu monter par ce clip que nos EHPAD sont des lieux agréables, ouverts sur l'extérieur où il fait bon vivre, que nos âgés ont encore envie de s'amuser, de danser, de rire et enfin et surtout qu'à cet âge on fait encore partie de la société.
Un journaliste interrogeait une de nos résidentes durant le tournage du clip : « Qu'est ce que c'est pour vous Madame être happy ? ».
« J'en sais rien » a-t-elle répondu « mais qu'est-ce que je m'amuse ! »

Nous venons de réaliser pour les 30 ans du GROUPE SOS SENIORS un concours de photos dans chaque EHPAD : l'exposition finale aura lieu le 7 avril lors de notre journée du personnel à METZ. Dans la série « les incroyables talents » du GROUPE SOS SENORS, nous avons également initié un concours GEOTROUVETOUT à destination des factotums de nos EHPAD : résultat fin mai 2015 !

Vous serez prochainement destinataire du résultat du baromètre SERRIERE/GROUPE SOS SENIORS sur « quels vieux serons-nous demain », destiné à nous faire réfléchir à nos propres projections sur notre vieillissement pour performer les solutions de demain.

Enfin nous testons régulièrement dans nos EHPAD des solutions, des innovations : nous nous voulons les EHPAD LAB du futur !

En savoir plus Publié le 22 décembre 2015

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Les groupes de maison de retraite / EHPAD

Les groupes de maison de retraite / EHPAD

Les groupes de maison de retraite : Tour d'horizon de l'univers et de l'actualité des groupes de maisons de retraite / EHPAD en France ... et ailleurs.

Rechercher sur capgeris

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez CapResidencesSenior.com  sur Google+, l'actualité du logement pour seniors et des résidences avec services pour seniors
Suivez notre flux RSS
réduire ses frais de succession



© Australis 2017 - Tous droits réservés.
FERMER