Espace pro

Une IDE de nuit dans les EHPAD ?


GROUPE SOS Seniors, sur initiative de l’ARS Grand Est, expérimente le projet d’IDE de nuit dans plusieurs de ses EHPAD
Guide des maisons de retraite avec Capgeris, portail d'information pour les  personnes agées : Une IDE de nuit dans les EHPAD ?

Depuis octobre 2015, GROUPE SOS Seniors, sur initiative de l'ARS Grand Est, expérimente le projet d'IDE de nuit dans plusieurs de ses EHPAD. Celui-ci entre dans le cadre de diverses expérimentations conduites au plan nationale sous forme d'astreinte ou de garde sur place. Le projet porté par l'établissement du Witten à Algrange est une garde sur place d'un infirmier. Cette expérimentation est reconduite annuellement depuis 2015 et se poursuivra en 2018.

Pourquoi une telle expérimentation ?

L'augmentation de l'accueil d'une population de plus en plus fragile et poly pathologique au sein de nos EHPAD a amené le GROUPE SOS Seniors à réfléchir à la prise en soins de la personne âgée dans sa globalité, pas seulement sur une période en journée, mais sur 24h.

Auparavant la surveillance des résidents la nuit était dévolue aux aides-soignant(e)s seul(e)s. Pour assurer le bien-être de nos résidents il était nécessaire de renforcer l'équipe de nuit par des compétences techniques infirmières. La présence d'une infirmière de nuit, au-delà d'un apport de compétences techniques, permet également de rassurer le résident, d'accompagner l'équipe soins, et d'avoir un interlocuteur privilégié avec le médecin du 15.

Ce dispositif expérimental IDE de nuit est mutualisé depuis octobre 2015 entre plusieurs EHPAD du Groupe, à savoir, La Forêt et Le Tournebride à Hayange, Le Belvédère à Algrange, Le Clos Fleuri à Fameck, Le Witten (établissement porteur de l'expérimentation) à
Algrange. Un autre établissement hors Groupe, Le Prieuré à Ranguevaux (Wideos Ranguevaux), s'est rattaché à ce dispositif en 2016.

Quels en sont les objectifs ?

Les principaux objectifs sont d'améliorer la qualité de vie des résidents en limitant le recours aux services des urgences et de fait le coût de ces passages pour l'assurance maladie, de renforcer l'accompagnement de fin de vie et de maintenir les résidents, nécessitants des soins infirmiers importants, en EHPAD dans un climat sécurisant pour eux, leurs familles et les professionnels.

Les premiers résultats ont démontré un impact positif sur les objectifs recherchés.

En savoir plus Publié le 18 octobre 2017

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





L'information 100% directeur d'Ehpad

L'information 100% directeur d'Ehpad

Directeur Ehpad : toute l'information pratique et les services pour les directeurs d'Ehpad et de Maisons de Retraite

Rechercher sur capgeris

Investir dans un Ehpad ou une maison de retraite, défiscalisation en LMP ou LMNP ou loi Scellier

© Australis 2017 - Tous droits réservés.
FERMER