Espace pro

Déploiement de la mesure 6 du Plan Alzheimer 2008-2012 en région Pays de la Loire


L'ARS Pays de la Loire fait le bilan des mesures de prise en charge à domicile des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.
Déploiement de la mesure 6 du Plan Alzheimer 2008-2012 en région Pays de la Loire



La création d'Equipes Spécialisées Alzheimer pour une prise en charge adaptée à domicile

La création d'équipes Equipes Spécialisées Alzheimer est prévue par le plan Alzheimer 2008-2012.
Réunissant différents professionnels de santé, elles permettent un accompagnement individualisé à domicile des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.


La mesure 6 du plan Alzheimer 2008-2012

Le Plan Alzheimer 2008-2012 prévoit, dans sa mesure 6, la mise en place d'une prise en charge adaptée à domicile afin de permettre à la personne malade de continuer à vivre chez elle, si elle le désire.

Cette prise en charge individualisée doit s'inscrire dans un projet de soins et d'accompagnement, être dispensée par un personnel formé et mobiliser des compétences pluridisciplinaires.
Le plan Alzheimer donne donc la possibilité aux Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) de constituer une équipe de professionnels formés aux soins des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.
Il prévoit la constitution de 500 équipes spécialisées réparties équitablement sur le territoire avant fin 2012, dont 25 en Pays de la Loire.


Qu'est-ce qu'une « Equipe Spécialisée Alzheimer » (ESA)

Ces équipes réalisent, sur prescription médicale, des séances de soins de réhabilitation et d'accompagnement permettant le maintien et la stimulation des capacités restantes.

Cette prestation intervient généralement pour des personnes en début de maladie ou lorsqu'un soutien ponctuel est nécessaire, notamment en cas de survenue de crise.
C'est une stratégie non médicamenteuse dans la maladie d'Alzheimer.

Cet accompagnement consiste à réaliser une évaluation des capacités à accomplir les activités de la vie quotidienne, à se fixer un ou deux objectifs (s'habiller seul, refaire à manger...) et à mettre en place un programme utilisant les capacités restantes pour accomplir à nouveau ces activités et retrouver plaisir à le faire.
Ce programme comprend également un volet d'éducation thérapeutique des aidants (sensibilisation, conseil, accompagnement).

A l'issue de cette intervention, il est procédé à un bilan-évaluation des résultats qui est transmis au médecin prescripteur.
En effet, la prestation dite de soins de réhabilitation et d'accompagnement dispensée dans le cadre de cette intervention est réalisée sur prescription médicale et comporte « 12 à 15 séances de réhabilitation pour maladie d'Alzheimer ou maladie apparentée ».
Les expériences étrangères ont démontré l'intérêt d'un ensemble de 10 à 15 séances sur une période de 3 mois maximum.
Cette thérapie a montré des effets bénéfiques à un stade précoce ou modérément sévère de la maladie d'Alzheimer.

Alors que le principal souhait des personnes malades et de leurs familles est très souvent de rester à domicile, le respect de ce choix pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer s'avère plus rare que pour les personnes âgées souffrant d'autres pathologies.
Ainsi, seules 40% des personnes présentant une atteinte modérée de la maladie vivent à domicile.
La maladie d'Alzheimer constitue par ailleurs la principale cause d'entrée en institution.

L'équipe spécialisée est composée des professionnels suivant : infirmier coordinateur, ergothérapeute et/ou psychomotricien, assistant de soins en gérontologie.

Les équipes spécialisées interviennent comme des équipes mobiles :

  • principalement auprès des personnes au stade précoce de la maladie ne relevant pas d'un SSIAD classique ;
  • auprès de personnes prises en charge par un autre SSIAD mais avec l'accord de celui-ci.
    Dans ce cas, l'équipe spécialisée ne peut réaliser que des soins de réhabilitation et d'accompagnement ;
  • auprès de personnes prises en charges par le SSIAD.
    L'équipe intervient comme une équipe mobile au sein de sa propre structure et ne réalise que les soins de réhabilitation et d'accompagnement.

Les équipes spécialisées et les prestations réalisées dans ce cadre sont financées sur la base de 150 000 euros par an, correspondant à 10 équivalents/places permettant, au terme du déploiement de l'activité, la prise en charge d'au moins 30 personnes à un instant donné dans l'hypothèse d'au moins une intervention par semaine auprès de chaque malade.

En Pays de la Loire, on estime à environ 40 000 le nombre de personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer (ou maladie apparentée)
(Sources : Fondation Alzheimer et ORS Pays de la Loire).


L'offre régionale et ses évolutions

Le plan Alzheimer 2008-2012 prévoyait l'installation de 25 Equipes Spécialisées Alzheimer en Pays de la Loire, soit :

  • 7 en Loire-Atlantique,
  • 5 en Maine-et-Loire,
  • 3 en Mayenne,
  • 5 en Sarthe,
  • 5 en Vendée.

La totalité de ces 25 Equipes Spécialisées Alzheimer ont été installées (la dernière en 2013) en Pays de la Loire et fonctionnent aujourd'hui.

L'ARS Pays de la Loire a organisé un colloque en décembre 2013 afin de permettre des échanges pratiques et d'arriver à un même niveau de qualité de cet accompagnement sur le territoire.
De plus en plus de médecins généralistes connaissent le dispositif et orientent leur patient en ce sens.
Mais les ESA manquent encore de visibilité et il reste des progrès à faire en matière de communication.

En savoir plus Publié le 29 janvier 2014

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





ARS Pays de la Loire

ARS Pays de la Loire

Agence Régionale de Santé (ARS) - PAYS DE LA LOIRE

Rechercher sur capgeris

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez CapResidencesSenior.com  sur Google+, l'actualité du logement pour seniors et des résidences avec services pour seniors
Suivez notre flux RSS
réduire ses frais de succession



© Australis 2017 - Tous droits réservés.
FERMER